Intégrale

À la place du cœur

À Marseille... Les quartiers populaires, les Baumettes, la mer... Des ouvriers, hommes, femmes, enfants... Clémentine, dite Clim, est amoureuse depuis toujours de François, dit Bébé. Ils sont bien décidés à se marier, même si lui n'a que 18 ans, et elle à peine 16. Mais Bébé est accusé d'avoir violé une jeune femme. Il faut dire que Bébé est un enfant adopté, noir de peau, et qu'un jour il a eu le malheur de croiser le regard bleu d'acier d'un flic aux tendances racistes. C'est sur les accusations de ce flic que Bébé est jeté en prison. Clim, comme tous les jours, lui rend visite. Mais cette fois-ci, contrairement à son habitude, elle ne va pas l'appeler Bébé, mais François. C'est qu'elle a quelque chose de grave à lui annoncer : elle est enceinte.

Fiche technique
Titre original
À la place du cœur
Pays
France
Année de production
1998
Durée
1 h 53 mn
Catégorie(s)
Fiction
Production

Gilles Sandoz, Michel Saint-Jean

Scénario

Jean-Louis Milesi, Robert Guédiguian d'après Si Beale Street pouvait parler, de James Baldwin

Image

Bernard Cavalié

Montage

Bernard Sasia

Son

Laurent Lafran

Interprète(s)
Ariane Ascaride, Christine Brücher, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Alexandre Ogou, Laure Raoust, Véronique Balme, Pierre Banderet, Jacques Boudet
Décor

Michel Vandestien

Version
VOFR
Réalisateur
Robert Guédiguian
Robert Guédiguian
Né à Marseille en 1953. Comme Marcel Pagnol, René Allio ou René Féret avant lui, Robert Guédiguian ancre profondément ses films dans une réalité sociale flirtant avec le militantisme. Ses œuvres sont marquées par l’immigration, l'environnement local et régional, en l'occurrence la ville de Marseille et en particulier le quartier de L'Estaque où il a grandi. Il signe en 1980 Dernier Été, son premier long métrage où il fait jouer Ariane Ascaride et Gérard Meylan. En 1997, il conquiert le grand public avec Marius et Jeannette qui dépasse les deux millions d'entrées en France. Film pour lequel Ariane Ascaride décroche le César de la meilleure actrice. Après un détour par le film noir À la place du cœur, le réalisateur renoue avec le cinéma social en signant La ville est tranquille en 2000. En 2015, son film Une histoire de fou traitant du génocide arménien est présenté en séance spéciale au 68e Festival de Cannes. Festival dont il est membre du jury lors sa 71e édition en mai dernier. Robert Guédiguian est l’un des producteurs associés fondateurs d’AGAT Films & Cie et d’Ex-Nihilo.
Contact

Diaphana Distribution

155, rue du Fbg St-Antoine - 75011 Paris

Téléphone
01 53 46 66 66
Mail
diaphana@diaphana.fr

Séance

Samedi 27 octobre 2018 , 18:00
Corum - Salle Einstein