Soirée d'ouverture

Adults in the Room

Derrière des portes closes, une histoire universelle : celle d'un peuple emprisonné dans sa dette colossale. L'arbitraire de l'austérité imposée prime sur l'humanité et la compassion. Une histoire où chacun joue sa partition, où les personnages ne sont ni bons ni diaboliques, mais mûs par leurs intérêts. Un piège asphyxiant et des moyens de pression sur nos héros pour les diviser. Une tragédie grecque des temps modernes.

Fiche technique
Pays
France/Grèce
Année de production
2019
Durée
2 h 7 mn
Catégorie(s)
Fiction
Production

Spyros Laskaris, Philippe Chiffre

Scénario

Costa-Gavras d'après le livre Adults in the Room de Yanis Varoufakis

Image

Yorgos Arvanitis

Montage

Costa-Gavras, Lambis Haralampidis

Musique

Alexandre Desplat

Son

Nikos Papadimitriou, Marianne Roussy-Moreau, Costas Varibobiotis, Edouard Morin, Daniel Sobrino

Interprète(s)
Christos Loulis, Alexandros Bourdoumis, Ulrich Tukur, Daan Schuurmans, Josiane Pinson, Cornelius Obonya, Aurélien Recoing, George Lenz, Valeria Golino
Version
VOSTF
Réalisateur
 Costa-Gavras
Costa-Gavras
Né en 1933 à Athènes, en Grèce, Costa-Gavras s'installe à Paris en 1951. Il suit des études de lettres à la Sorbonne avant d'intégrer l'IDHEC. Il travaille en tant qu'assistant réalisateur auprès de René Clair, René Clément, Henri Verneuil, Jacques Demy, Marcel Ophüls, Jean Giono et Jean Becker. Il réalise son premier film Compartiment tueurs en 1965. Après Un homme de trop (1967), il triomphe avec Z en 1969 qui remporte deux prix à Cannes, deux Oscars et ouvre une trilogie politique avec L'Aveu (1971) et État de siège (1973). Thrillers politiques parfaitement huilés (Missing qui lui vaut une Palme d'Or au festival de Cannes 1981 et Oscar du meilleur scénario) ou drames illustrant la violation des droits de l'homme (Hanna K., 1983), la grande majorité des films de Costa-Gavras sont inspirés de faits réels qui mettent en scène des individus broyés par l'Histoire. Il s'essaye à un registre plus intimiste dans Clair de femme (1979) et Conseil de famille (1985). Depuis 2007, il est Président de la Cinémathèque Française. Au début des années 80, il s'éloigne des plateaux à cause de ses fonctions à la Cinémathèque française. Mais il revient en force aux États-Unis où il signe La Main droite du diable (1987) et Music Box (1989). En dehors de La Petite Apocalypse (1992) et Mad City (1996), Costa-Gavras reste relativement absent du grand écran dans les années 90. En 2002, il réalise Amen qui connaît un grand succès. En mars 2005, sort sur les écrans Le Couperet avec José Garcia et Karin Viard, puis en 2009 Éden à l'ouest et Le Capital (2012).
Contact

Wild Bunch Distribution

99, rue de la Verrerie - 75004 Paris

Téléphone
01 53 01 50 30
Mail
festival@wildbunch.eu

Séance

Vendredi 18 octobre 2019 , 20:30
Corum - Opéra Berlioz