Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Newsletter du 20 octobre 2017  



 39e Cinemed, ça commence aujourd’hui !

Cérémonie d’ouverture vendredi 20 octobre, Le Corum - Opéra Berlioz, 20 h 30

avec l’avant-première exceptionnelle de :


Razzia de Nabil Ayouch (France/Maroc/Belgique, 2017, 1h49, VOSTF) avec Maryam Touzani, Amine Ennaji, Arieh Worthalter

En présence de l’équipe du film

Le nouveau film du réalisateur des Chevaux de Dieu et de Much Loved

Au Maroc, entre le passé et le présent, Abdallah, Salima, Joe, Hakim et Inès sont reliés sans le savoir. Différents visages, différentes trajectoires, différentes luttes, mais un seul souffle, une même quête de liberté. Et puis une ville : Casablanca.

Tarif unique 12 €

 Les avant-premières du premier week-end

Tout nous sépare
Après la guerre
>Samedi 21 octobre à 19h - Centre Rabelais

Soulages de Stéphane Berthomieux (France, 2017, 52 mn, VOSTF).
Avec Pierre Soulages et la voix de Dominique Blanc

Stéphane Berthomieux nous propose de vivre l’expérience de la lumière qui vient du noir en parvenant à conjuguer trois niveaux de récits : les archives, les témoignages mis en scène et les voix-off. Cette approche à la fois biographique et poétique nous permet de découvrir la place de Soulages dans l’art des XXe et XXIe siècles.

Soirée Arte en présence du réalisateur Stéphane Berthomieux

>Samedi 21 octobre à 20h30 Corum - Opéra Berlioz

Tout nous sépare de Thierry Klifa (France, 2017, 1h39, VOFR). Avec Catherine Deneuve, Nekfeu, Diane Kruger, Nicolas Duvauchelle

Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.

En présence du réalisateur Thierry Klifa, du scénariste Cédric Anger, des comédiens Nekfeu et Nicolas Duvauchelle


>Dimanche 22 octobre à 11h Utopia

Kedi de Ceyda Torun (Turquie/États-Unis, 2016, 1h18, VOSTF)
Documentaire

Des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Sans maître, ils vivent entre deux mondes, ni tout à fait sauvages ni tout à fait domestiqués. À Istanbul, les chats sont le meilleur miroir de la vie des gens.

>Dimanche 22 octobre à 18h au Diagonal

Après la guerre d’Annarita Zambrano (Italie/France, 2017, 1h32, VOSTF). Avec Giuseppe Battiston, Maryline Canto

Bologne, 2002. L’assassinat d’un juge ouvre de vieilles blessures politiques entre l’Italie et la France. Marco, ex-militant d’extrême gauche, condamné pour meurtre et réfugié en France depuis 20 ans, est soupçonné d’avoir commandité l’attentat.

En présence de la comédienne Maryline Canto


 Ouverture de la compétition longs métrages

Manuel
Wajib
Volubilis
Samedi 21 octobre à 16h, Corum - Pasteur

Manuel de Dario Albertini (Italie, 2017, 1h37, VOSTF). Avec Andrea Lattanzi, Francesca Antonelli

Manuel vient d’avoir 18 ans. Pour que sa mère obtienne l’assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu’il peut veiller sur elle. Manuel pourra-t-il aider sa mère à retrouver sa liberté sans perdre la sienne ?

En présence du réalisateur Dario Albertini et du comédien Andrea Lattanzi

>Samedi 21 octobre à 18h15, Corum - Pasteur

Wajib d’Annemarie Jacir (Palestine, 2017, 1h36, VOSTF). Avec Mohammad Bakri, Saleh Bakri

Abu Shadi, 65 ans, divorcé, professeur à Nazareth, prépare le mariage de sa fille. Shadi, son fils, architecte à Rome, rentre quelques jours pour l’aider à distribuer les invitations au mariage, de la main à la main.

En présence du comédien Mohammad Bakri


>Samedi 21 octobre à 20h30, Corum - Pasteur

Volubilis de Faouzi Bensaïdi (France/Maroc, 2017, 1 h47, VOSTF). Avec Mouhcine Malzi, Nadia Kounda

Abdelkader est vigile et Malika est employée de maison. Ils viennent de se marier. Ils rêvent d’emménager ensemble et de vivre leur amour.

En présence du réalisateur Faouzi Bensaïdi, de la comédienne Nadia Kounda et du producteur Saïd Hamich

>Dimanche 22 octobre à 20h30, Corum-Pasteur

Dede de Mariam Khatchvani (Géorgie, 2016, 1h37, VOSTF). Avec George Babluani, Natia Vibliani

En présence de la réalisatrice Mariam Khatchvani


 Intégrale Dominique Cabrera

Nadia et les hippopotames
Folle embellie
>Samedi 21 octobre à 16h - Centre Rabelais

Contes oniriques

L’Air d’aimer de Dominique Cabrera (France, 1986, 13 mn, VOFR). Avec Michael Lonsdale, Frédéric Leidgens
La rencontre de Raymond, employé de bureau, et de Frédéric, jeune photographe, à l’heure du déjeuner dans le jardin des Tuileries.

Le Lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera (France, 2001, 1h35, VOFR). Avec Marilyne Canto, Patrick Bruel, Valeria Bruni Tedeschi

Un jour, Christelle est soudain prise de peur panique devant son bébé. Elle disparaît, trouvant refuge chez la voisine du dessus. Cette dernière prend soin d’elle, l’écoute. Sa vie en sera bouleversée.

En présence de Dominique Cabrera et de la comédienne Maryline Canto

>Samedi 21 octobre à 21h - Centre Rabelais

Utopie #1 Le collectif

La Politique du pire de Dominique Cabrera (France, 1987, 19 mn, VOFR). Avec Myriam Courchelle, Frédéric Leidgens
Un invité inattendu fait se balancer le cœur de deux amies.

Nadia et les hippopotames Avec Ariane Ascaride, Marilyne Canto, Thierry Frémont, Philippe Fretun
Hiver 1995. La France est paralysée par la grève des transports. Les parisiens, victimes d’embouteillages monstrueux, affrontent l’hiver à pied ou à vélo. Une jeune femme, Nadia, vit du R.M.I.

En présence de Dominique Cabrera et de la comédienne Maryline Canto

>Dimanche 22 octobre à 14h Corum - Einstein

Utopie#2 La liberté

Folle embellie de Dominique Cabrera (France, 2004, 1h50, VOFR). Avec Miou-Miou, Jean-Pierre Léaud, Marilyne Canto

C’est l’été, un été inoubliable pour Alida, Fernand, Julie, Lucie, Colette et quelques autres qui vont vivre la plus belle des embellies : la liberté.

En présence de Dominique Cabrera et de la comédienne Maryline Canto


 Ouverture de la compétition documentaires

Imma
> Samedi 21 octobre à 14h, Corum-Einstein

A Memory in Khaki d’Alfoz Tanjour (Qatar, 2016, 1h48, VOSTF).

Basé sur diverses histoires, ce récit personnel et collectif met en exergue des années de silence, de peur et de terreur et analyse l’explosion de la société syrienne et les prémices de sa révolution.

> Samedi 21 octobre à 18h, Corum-Einstein

Imma de Pasquale Marino (Italie, 2017, 50 mn, VOSTF).

Propulsée au rang de star en gagnant une émission de télé-réalité il y a cinq ans, Imma rêve depuis d’une reconnaissance au cinéma ou sur les planches.

En présence du réalisateur Pasquale Marino


 Hommage à l’ami Manuel Pradal

>Dimanche 22 octobre à 20h30, Corum-Opéra Berlioz

C’est un hommage naturel, évident et plein d’affection pour un auteur que le festival a suivi depuis ses débuts, disparu prématurément en mai dernier.

Marie Baie des Anges de Manuel Pradal (France, 1998, 1h30, VOFR). Avec Vahina Giocante, Frédéric Malgras

Dans la baie des Anges, la rencontre d’Orso, voleur de 15 ans, et de Marie, lolita des plages. Orso rêve d’une arme pour grandir dans la violence, Marie ne veut rien manquer de l’été de ses 14 ans et rêve du camp américain où vivent les garçons GI’s.

Les autres films de la rétrospective seront programmés au cinéma Nestor-Burma pendant le festival



 Cinemed pour les enfants

La Ruée vers l’or
>Samedi 21 octobre à 17h, Corum-Opéra Berlioz

Ciné-concert Les Lumières de la ville COMPLET !
Avec l’Orchestre national de Montpellier Occitanie/Pyrénées-Méditerranée

>Dimanche 22 octobre à 10h, Corum-Pasteur

La Ruée vers l’or de Charles Chaplin (États-Unis, 1925, 1h36). Avec Charles Chaplin, Mack Swain
Fin du XIXe siècle. Des aventuriers partent en quête de filons d’or dans les montagnes enneigées. Parmi eux, un petit homme coiffé d’un chapeau et muni d’une canne se réfugie un jour de tempête dans une cabane perdue où il rencontre deux autres chercheurs d’or.

>Dimanche 22 octobre à 14h15, cinéma Nestor-Burma

Rouge comme le ciel de Cristiano Bortone (Italie, 2004, 1h30, VOSTF). Avec Luca Capriotti, Paolo Sassanelli
Mirco perd la vue à l’âge de dix ans et poursuit sa scolarité dans un institut spécialisé. Loin de son père, il ne peut plus partager avec lui sa passion du cinéma.
Dim 22 oct. 14h15 cinéma Nestor-Burma


 Regards d’Occitanie

Finir ma liste
Chroniques d’Ovale
>Samedi 21 octobre à 16h, Corum-Einstein

Programme de courts métrages

En présence de réalisateurs


>Dimanche 22 octobre à 16h, Corum-Opéra Berlioz

Chroniques d’Ovalie de Lucas Mouzas (France, 2017, 52 mn, VOFR).

Alors que la formation à l’école de rugby du Pic Saint-Loup rentre dans la culture du résultat - quitte à écarter les élèves qui ne sont pas dans la norme de la compétition de haut niveau - Jean, le vétéran, égraine les valeurs historiques de partage et de solidarité.

En présence du réalisateur Lucas Mouzas et d’élèves de l’école de rugby du Pic Saint-Loup


>Dimanche 22 octobre à 16h30, Corum-Einstein

Hors les murs de Laure Pradal (France, 2016, 52 mn, VOFR).

Au sein du Service Pénitencier d’Insertion et de Probation de Montpellier, Joffrey, 24 ans suit un parcours de libération sous contrainte avec trois ex-détenus.

En présence de la réalisatrice Laure Pradal


 Copie restaurée

>Dimanche 22 octobre à 21h, Corum-Centre Rabelais

COPIE RESTAURÉE

Grand Prix du jury au festival de Cannes en 1967

J’ai même rencontré des Tziganes heureux de Aleksandar Petrovic (Serbie, 1967, 1h22, VOSTF). Avec Olivera Katarina, Bekim Fehmiu, "Bata" Velimir Zivojinovic

Plaine de la Voïvodine, en Serbie, où vivent de nombreux Tziganes. Marié à une femme beaucoup plus âgée que lui, avec qui il a déjà eu de nombreux enfants, Bora est souvent absent. Son métier de plumassier le mène de village en village. Sur la route, il tombe amoureux de Tissa, une jeune Tzigane en fuite.

 Infos pratiques


Renseignements au 04 99 13 73 73 et sur www.cinemed.tm.fr

Billetterie, Corum hall 0 de 9h40 à 12h15 et de 13h40 à 22h, et au Centre Rabelais 20 minutes avant le début de chaque séance.

Pour les séances aux cinémas Diagonal, Utopia, Nestor-Burma et Gaumont-Comédie, billetterie classique du cinéma.
Pour les porteurs d’un pass 39e Cinemed, uniquement, se présenter aux caisses du cinéma pour le retrait d’une contremarque.


Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier, cliquez ici
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore, click here