Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Communiqué du 8 septembre 2016  















 Le printemps du cinéma tunisien au 38e Cinemed

Hedi
À peine j’ouvre les yeux
Cinemed est la voix des cinématographies émergentes du bassin méditerranéen, une tribune offerte à de nombreux cinéastes témoignant des bouleversements politiques et culturels de leur pays. Le Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier - 21 au 29 octobre - a choisi cette année de donner la parole à la Tunisie, cinq ans après "la révolution de jasmin", mouvement précurseur et initiatique d’un soulèvement populaire dans le monde arabe.

Depuis, le cinéma tunisien a vu naître de nouveaux talents. Ce cinéma qui s’interroge sur l’avenir de la jeunesse méditerranéenne rencontre le succès dans les festivals internationaux de Berlin ou Venise et attire de nouveau le public tunisien dans les salles.

Lors du 38e Cinemed, une dizaine de films seront programmés, fictions, documentaires, courts métrages. Parmi eux, Hedi de Mohammed Ben Attia, Ours d’argent à la dernière Berlinale, sera projeté en avant-première.

Une rencontre sera également organisée avec les invités tunisiens. Ils apporteront leurs témoignages sur les incidences de cette révolution, sur le choix des sujets abordés dans leurs films et les conditions de production actuelles en Tunisie.


En présence des réalisateurs Mohammed Ben Attia, Leyla Bouzid, Raja Amari, Kaouther Ben Hania, Walid Mattar, Nejib Belkhadi, des producteurs Dora Bouchoucha et Imed Marzouk, d’Azza Chaabouni en charge du secteur professionnel aux Journées Cinématographiques de Carthage qui fêtent cette année leurs 50 ans.


Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier, cliquez ici
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore, click here