Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 133 du 12 novembre 2008  

 Le Cinémed toute l'année : saison 2008-2009

Comme chaque année le Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier s’associe au programme du Ciné-club Jean-vigo et poursuit ainsi sa programmation des chefs-d’œuvres de la Méditerranée dès la fin de chaque édition du festival. Premier rendez-vous cette année avec Buñuel et Le Fantôme de la liberté le jeudi 13 novembre à 20 h.

Le festival se poursuivra également cette année avec une programmation de documentaires méditérranéens en collaboration avec la Médiathèque Federico-Fellini. Coup d’envoi de cette "saison 2008-2009 du documentaire méditerranéen" : jeudi 11 décembre à 18 h.

Jean-François Bourgeot
Directeur du festival

 Cinémed au Ciné-club Jean-Vigo : première séance avec Luis Buñuel

Le Fantôme de la liberté
Luis Buñuel

Jeudi 13 novembre 2008

le Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier présente
en collaboration avec le Ciné-club Jean-Vigo :

Le Fantôme de la liberté
un film de Luis Buñuel (1974, France/Italie)

à 20 h Centre Rabelais
29, bd Sarrail (Esplanade) Montpellier
Abonnements 48 € (15 séances), 36 € (10 séances), 22 € (5 séances)



Dans le cadre de la saison 2008-2009 du Ciné-club Jean-Vigo le Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier propose cinq séances spécialement consacrées aux cinémas des rives méditerranéennes. Le premier film présenté est Le Fantôme de la liberté, de Luis Buñuel.

Le film
Tolède 1808. Un officier décide, à la suite de diverses profanations, de faire ouvrir le tombeau de Doña Elvira… Il s'agit en fait d'une lecture de la bonne de la famille Foucauld. Dans un jardin, deux fillettes de la famille sont approchées par un satyre qui leur propose des cartes obscènes : il s'agit de vues de monuments de Paris… Dans cet avant-dernier film, Buñuel mèle surréalisme et satire de la bourgeoisie construite sur le mode de l'absurde. D'une humeur taquine et incisive, le récit plein de non-sens ne répond à aucune trame si ce n'est celle de la dénonciation, lien de tous les épisodes.

Le réalisateur
Luis Buñuel est né à Calanda (province d'Aragon, Espagne) le 7 février 1900. Études secondaires chez les pères jésuites, puis études supérieures (scientifiques) à l'Université de Madrid. Il se rend à Paris en 1925 où il se lie avec le groupe surréaliste. Après avoir été assistant notamment de Jean Epstein, il produit et réalise sur un scénario de Salvador Dali un court métrage d'avant-garde, Un chien Andalou, mélange de canular, d'érotisme et de provocation, suivi par L'Age d'or, audacieux brûlot surréaliste qui suscite de violentes réactions chez les bien-pensants. Le film est interdit. Buñuel revient en Espagne où il est chargé de mission par le gouvernement républicain en 1939.
La victoire du franquisme le contraint à s'expatrier, d'abord à Hollywood puis au Mexique où il s'établit en 1946. Après cette longue interruption il tourne à nouveau en commençant par des films résolument commerciaux. Sa carrière se partage alors entre le Mexique, la France et même l'Espagne où il réalise Viridiana en 1961, déclenchant un nouveau scandale. Révolte sociale, humour noir, amour fou, onirisme, magie visuelle, le tout baigné dans la tradition picaresque espagnole et "sanctifié" par le surréalisme : c'est sur ces quelques obsessions fondamentales que se greffe son œuvre, en apparence hétéroclite, très homogène en réalité. Du Chien Andalou à Cet obscur objet du désir Buñuel est resté étonnamment fidèle à lui-même. En 1989, avec la collaboration de Jean-Claude Carrière, Luis Buñuel a publié un livre de souvenirs : Mon dernier soupir. Luis Buñuel est mort le 19 juillet 1983 à Mexico.

Les séances suivantes

Notez d’ores et déjà sur vos agendas les prochaines séances du Ciné-club Jean-Vigo consacrées au cinéma méditerranéen. L'occasion de (re)découvrir de grands films du répertoire méditerranéen sur grand écran.

Le Tigre et la neige, de Roberto Benigni, le jeudi 27 novembre.
La Fille à la valise, de Valerio Zurlini, le jeudi 8 janvier.
Cria cuervos, de Carlos Saura, le jeudi 22 janvier.
Aprile, de Nanni Moretti, le jeudi 12 mars.

Toutes les informations sur le programme 2008-2009 du Ciné-club Jean-Vigo : cliquez ICI.

 Cinémed-Médiathèque Fellini : la saison du documentaire 2008-2009

Lisboa dentro (11 déc.)

Médiathèque centrale d’agglomération Federico-Fellini
En partenariat avec le Festival du Cinéma Méditerranéen de Montpellier
Entrée libre


Une série de 4 documentaires méditerranéens présentés de décembre à mars en présence des réalisateurs



Jeudi 11 décembre 2008 - 18 h
Lisboa dentro, de Muriel Jaquerod et Eduardo Saraiva Pereira (Portugal/Suisse, 2007, 56 min)
A Lisbonne, 650 chantiers de réhabilitation urbaine. Architectes, juristes, assistants sociaux visitent les appartements et rencontrent propriétaires, locataires et promoteurs. Autour des maisons, le film retrace la confrontation entre ces différents mondes.

Jeudi 15 janvier 2009 - 18 h
L'Ile de Chelo, de Odette Martinez, Ismaël Cobo, Lætitia Puertas (France/Espagne, 2008, 57 min)
Consuelo Rodriguez, « Chelo » de son nom de guérilla, se bat pour faire élever une stèle sur la fosse commune où fut rejeté Arcadio, son amant et compagnon d'armes qui trouva la mort dans une embuscade en 1946.

Jeudi 19 février 2009 - 18 h
La Dentelle du Signe, de Isabelle Singer (France, 2008, 59 min)
Annie Cohen, écrivain, est née en Algérie. La question des origines est centrale dans son œuvre. En 1999 elle est victime d'un accident vasculaire cérébral. Ce film est l’histoire d’une reconstruction, d’une pacification, et en même temps de son retour à l'écriture.

Jeudi 19 mars 2009 - 18 h
Oum Kalthoum, l'astre de l'Orient, de Feriel Ben Mahmoud et Nicolas Daniel (France, 2008, 52 min)
Oum Kalthoum, disparue il y a plus de quarante ans, reste le symbole d'un rêve brisé : celui d'une unité politique des Arabes. Ce film propose de redécouvrir l’art et le destin exceptionnels de cette femme à travers le culte qu’aujourd’hui encore elle suscite.

Projections à la Médiathèque centrale Fellini, Place Paul-Bec, Montpellier, salle Jean-Vigo.
Tél. 04 99 06 27 47.

 Relations presse :

Gaby Pouget
Tél : 04 99 13 73 70 - Fax : 04 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr











Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr