Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 128 du 26 octobre 2008  

30e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier - 24 octobre-2 novembre 2008



Lundi 27 et mardi 28 : les moments forts




 Lundi 27 octobre : la guerre d’Espagne, la Retirada, conférence et vernissage

Portrait de Vicente Ortiz


Le Corum - salle Joffre 1, lundi 27 oct. 16 h

Conférence : Les Espagnols dans la Résistance française

Par Denis Peschanski, Président du conseil scientifique du Musée Mémorial du Camp de Rivesaltes, directeur de recherche au CNRS et spécialiste de la France des années noires. Il a publié en 2002 « la France des camps, l'internement, 1938-1946 », aux éditions Gallimard.

Le Corum - Hall niveau 0, lundi 27 oct. 18 h

Vernissage de l’exposition "Portraits de la Retirada", de Gérard Cambon
Vingt-huit portraits des témoins de la Retirada, Républicains espagnols du Languedoc-Roussillon. Tirages originaux en 6 couleurs sur bâche de 450 g/m2. Images ayant subi une altération chromatique évoquant un vieillissement. Épreuves de 200 sur 132 cm. Avec cette série de portraits "extra-ordinaires", Gérard Cambon nous livre un témoignage émouvant d'une époque bientôt révolue et l'occasion de regarder l'Histoire "les yeux dans les yeux".

Exposition réalisée avec le soutien de la Région Languedoc-Roussillon



 Lundi 27 octobre : hommage à Philippe Faucon, soirée spéciale

Dans la vie (19 h)


D'une rive à l'autre (P. Billard)
Le Corum - Opéra Berlioz, lundi 27 oct. 19 h

En présence du réalisateur et des comédiennes Sabrina Ben Abdallah et Zohra Mouffok

Dans la vie(France, 2007, 1 h 13 mn, VOFR). Avec Sabrina Ben Abdallah, Ariane Jacquot, Zohra Mouffok
Esther, une femme âgée de confession juive, a besoin d'une assistance permanente. Sélima, l'infirmière de jour, propose les services de sa mère, Halima, musulmane pratiquante. Contre toute attente, une vraie complicité se crée entre les deux femmes.

Précédé du documentaire

Philippe Faucon, d'une rive à l'autre, de Laurent Billard (France, 2008, 26 mn, VOFR).
Rencontre avec le cinéaste Philippe Faucon entre Toulon et La Ciotat. Entre le cinéma l'Eden et les chantiers du port, évocation d'un passé méditerranéen, de l'importance de la mer et des deux côtés du rivage.

Tous les films de l’hommage à Philippe Faucon : cliquer ICI.

A noter : Table ronde avec Philippe Faucon Le Corum - Espace Joffre 1, mardi 28 oct. 18 h

 Lundi 27 octobre : 2 avant-premières

Ce cher mois d'août (21 h)








Hassan et Morqos (21 h 30)

• Centre Rabelais 21 h.
Ce cher mois d'août, de Miguel Gomes (Portugal/France, 2008, 2 h 27 mn). Avec Sónia Bandeira, Fábio Oliveira, Joaquim Carvalho
Au cœur du Portugal montagnard, le mois d’août décuple la population et ses activités. Les gens rentrent au pays, tirent des feux d’artifice, contrôlent les incendies, font du karaoké, se jettent du pont, chassent le sanglier, boivent de la bière, font des enfants...
« La douceur frémissante d’un soir d’été portugais... Foutraque, langoureux, le deuxième film de Miguel Gomes offre un moment de bonheur... "A la fois demi-vérité et demi-mensonge" selon le réalisateur, ce film semble susciter la rencontre posthume de Paolo Rocha et Jean Eustache. C’est dire à quel point sa liberté est étourdissante. » (J. Mandelbaum, Le Monde.)

• Le Corum - Berlioz 21 h 30. En présence du producteur
Hassan et Morqos, de Rami Imam (Egypte, 2008, 1 h 56 mn). Avec Adel Imam, Omar Sharif, Lebleda, Mohamed Imam
La trame du film est un classique de la farce : les deux personnages principaux, Hassan et Morqos, doivent pour des raisons de sécurité changer d'identité. Un théologien copte se voit à son corps défendant devenir imam. Tandis que de son côté un cheikh doux et pacifique qui refuse de prendre la tête d'un groupe d'islamistes armés, s'enfuit et se voit assigné par les services de sécurité une nouvelle carte d'identité chrétienne. S'ensuit donc une succession de situations très drôles et cocasses où les miroirs sont inversés.
« Le script de Youssef Maati, les images affûtées et la mise en scène remarquable font de ce film une œuvre de grande qualité, montrant les relations extrêmement difficiles des deux pôles religieux de la société égyptienne. » (Le Petit journal.)

 Mardi 28 octobre : la journée du scénario avec Dominique Cabrera

Dominique Cabrera
L'Autre côté de la mer



En collaboration avec Le studio du scénario.

Le Corum - Salle Joffre 1, mardi 28 oct. à 10 h (entrée libre)

La quatrième édition de cette journée a pour thème l'« engagement au cinéma » et invite Dominique Cabrera, auteur et réalisatrice. Une rencontre un peu exceptionnelle cette année car la discussion va tourner autour de Nejma, son cinquième long métrage de fiction, que Dominique Cabrera n'a pas encore tourné. La matinée débutera à 10 h par la lecture du scénario.
Puis discussion sur le scénario avec la participation de Zoë Galeron (co-scénariste), Catherine Bizern (co-productrice), Olivier Gorce et Pierre Chosson (scénaristes consultants) et bien sûr Dominique Cabrera. Avec la participation de François Amy-de-la-Bretèque, professeur à l’université Paul-Valéry.

Projections :
Le Corum - Opéra Berlioz, mardi 28 oct. 14 h

L'Autre côté de la mer (France, 1997, 1 h 30 mn).
Paris, été 1994. Georges Montero, patron pied-noir d'une conserverie d'olives, est resté en Algérie après l'Indépendance. Il vient pour la première fois en France, pour une opération de la cataracte.

Centre Rabelais, mardi 28 oct. 16 h
Ici là-bas (France, 1988, 13 mn). Avec Les parents et la petite sœur de la réalisatrice. Ici : la France ; là-bas : l'Algérie 1963. Comment accepter cet héritage ?
Rester là-bas (France, 1992, 47 mn). Avec Les parents et la petite sœur de la réalisatrice. Portraits de pieds-noirs qui ont choisi de rester en Algérie après l'indépendance.

 Mardi 28 octobre : Art vidéo, vernissage de l’installation de David Olivari "24:60"




24:60, une installation vidéo participative de David Olivari
Hall du Corum, du 24 oct. au 2 nov.


Kawenga et le Festival du Cinéma Méditerranéen proposent depuis cinq années une ouverture sur les arts numériques. Pour ce 30e anniversaire, le Festival et Kawenga ont commandé à David Olivari une œuvre résultant des affinités entre cinéma et territoires numériques. Créateur, développeur, technicien, David Olivari a proposé la réalisation d’une horloge humaine pendant la durée du festival.

Ce diptyque vidéo "24:60" nous montre chaque heure un temps de la vie d'un adulte. Seul, filmé en plan fixe dans un environnement qu'il a choisi, il occupe cet espace temps. En contrepoint à ces vidéos d'une heure, chaque minute est l'occasion de découvrir une vidéo d'un enfant différent seul face à la caméra. Ce travail participatif est un panorama subjectif de la multitude de nos rapports au temps.

Vernissage de l’installation, Le Corum - hall niveau 0, mardi 28 octobre à 18 h
Le Festival du cinéma méditerranéen et Kawenga invitent le public à partager un temps de rencontre conviviale et de discussion avec l’auteur et les acteurs participants.


 Mardi 28 octobre : 3 avant-premières

(19 h)



(21 h)



(21 h 30)
• Le Corum - Berlioz 19 h.
La Différence, c'est que c'est pas pareil, de Pascal Laëthier (France, 2008, 1 h 40 mn). Avec François Berléand, Clémentine Célarié, Audrey Dana, Alexandra Ansidei, Armelle Deutsch, Karine Testa, Atmen Kelif, Gilles Cohen
Après avoir abandonné sa famille et fait fortune aux States, Sylvain revient en France pour le baptême de son petit-fils et renoue avec ses enfants et son ex-femme. Mais tout le monde le sait, les réunions de famille ne se passent jamais comme on le souhaiterait, surtout quand votre arrivée est une surprise pas forcément appréciée…
« Pour son premier long, une comédie chorale sur la famille et sur la paternité, Pascal Laëthier a planté sa caméra durant trois semaines dans le sud de la France. » (Le Soir.)

• Centre Rabelais 21 h.
Le Miroir magique, de Manoel de Oliveira (Portugal, 2005, 2 h 17 mn). Avec Ricardo Trepa, Leonor Silveira, Marisa Paredes, Michel Piccoli
Libéré de prison, après avoir purgé une peine pour un crime qu’il n’a pas commis, Luciano trouve un emploi auprès d’Alfreda. Il se lie d’amitié avec cette dame fortunée, qui vit dans une spacieuse demeure et apprécie le luxe, tout en exprimant le vœu de voir apparaître la Vierge Marie...
« Ce qui nous surprend le plus avec le grand cinéaste portugais c'est sa capacité à nous capturer, à nous enrichir avec son langage, à nous fasciner avec ses histoires mystérieuses, à nous amuser avec son ironie raffinée. "Le Miroir magique" renouvelle l'œuvre d'un réalisateur depuis toujours innovateur. » (Camillo De Marco, Cineuropa.)

Mardi 28 oct. Corum - Berlioz 21 h 30.
Mesrine : l'ennemi public n°1, de Jean-François Richet (France, 2008, 2 h 12 mn). Avec Vincent Cassel, Ludivine Sagnier, Mathieu Amalric, Gérard Lanvin, Samuel Le Bihan, Olivier Gourmet
Une évocation de la vie de Jacques Mesrine, ennemi public n°1 des années soixante-dix, qui retrace le parcours haut en couleurs de ce gangster surnommé l'"homme aux cent visages".
« Suite et fin du diptyque consacré au dangereux et troublant Jacques Mesrine, ce second épisode possède la force de savoir à la fois se positionner comme suite à "Mesrine : l'instinct de mort" mais surtout de se remettre en question et se réapproprier le sujet de manière différente. Un deuxième volet qui s'impose comme une conclusion bouleversante et saisissante. » (Florent Kretz, DVDdrama.)

 "Flash festival", le quotidien du festival

Du 24 octobre au 2 novembre, le festival publie son quotidien en collaboration avec Midi Libre. Tiré à 2 000 exemplaires, il est disponible chaque matin dès 9 h 45 au Corum et au Centre Rabelais. Point sur les moments forts de la journée, dernières informations concernant la programmation, tableau des horaires de toutes les séances, brèves, c’est le compagnon indispensable du festivalier. Il est également consultable en ligne sur le site du festival www.cinemed.tm.fr à partir de vendredi soir 24 octobre.

 Les vidéos du festival avec l’ESJ

Le journal télévisé réalisé quotidiennement par l’Ecole supérieure du journalisme est non seulement projeté en salle en soirée dans l’opéra Berlioz mais est consultable en ligne sur notre site. Vous y retrouverez les moments forts de chaque jour et des portraits des invités. Pour y accéder, cliquez sur le bouton ESJ sur la page d’accueil du site www.cinemed.tm.fr ou sur le logo ESJ ici à droite.




 Souvenirs du 30e festival de Montpellier : la boutique

Ne quittez pas le festival sans avoir fait un détour par la boutique (Le Corum, hall niveau 0). Vous y trouverez quelques produits qui deviendront rapidement des "collectors" !

• Exceptionnel : le dessin original de l’affiche du festival par Caza, tirage limité à 200 exemplaires numérotés et signés. Format 30x40 cm, monochrome, sur cyclus 300 g : 15 € (séances de dédicaces : cliquez ICI.)

• Tout aussi exceptionnel : le T-shirt noir avec le visuel de Caza.
Toutes tailles : 10 €

La cuvée spéciale du festival, avec le dessin de Caza : Faugères Château Grézan, 75 cl, rouge ou blanc : 5 €
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Le livre de l’exposition "Umberto Montiroli et le cinéma des frères Taviani". Remarquable collection de photos (noir et blanc et couleur) retraçant l’univers des géniaux réalisateurs italiens. 208 pages, broché, format 25x20 cm : 20 € (attention, nombre d’exemplaires limité.)

Le catalogue du festival : 128 pages couleur, format 21x29,7 cm. Tous les films avec fiches détaillées, articles de présentation des sections : 8 €

Les affiches couleur du festival : 30x40 cm, 1 €. 40x60 cm, 2 €. 60x80 cm, 5 €





 Relations presse

Presse nationale : Dany de Seille
Tel. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Cell. +33 (0)6 08 91 57 14
dany.deseille@orange.fr

Presse internationale et régionale : Gaby Pouget
Tel : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr



Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr