Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 109 du 3 décembre 2007  

 Cinémed, la saison 2007-2008

Depuis plusieurs années le Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier est associé au programme du Ciné-club Jean-vigo et poursuit ainsi sa programmation des chefs-d’œuvres de la Méditerranée dès la fin de chaque édition du festival. Premier rendez-vous cette année avec Antonioni et Profession reporter le jeudi 6 décembre à 20 h.

Mais cette année le festival innove en proposant également une programmation de documentaires méditérranéens en collaboration avec la Médiathèque Federico-Fellini. Une manière là aussi de poursuivre le travail accompli durant les mois de sélection des films proposés au festival et de donner au public l’occasion de découvrir des œuvres de qualité qui n’avaient pu trouver place dans la sélection officielle. Coup d’envoi pour cette "saison 2007-2008 du documentaire méditerranéen" : jeudi 13 décembre à 18 h 30.

Jean-François Bourgeot
Directeur du festival


 Cinémed au Ciné-club Jean-Vigo : première séance avec Antonioni

Profession reporter
Michelangelo Antonioni

Jeudi 6 décembre 2007

le Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier présente
en collaboration avec le Ciné-club Jean-Vigo :

Profession reporter
un film de Michelangelo Antonioni (1975, Italie/France/Espagne)

à 20 h Centre Rabelais
29, bd Sarrail (Esplanade) Montpellier
Abonnements 45 € (15 séances), 34 € (10 séances), 20 € (5 séances)



Dans le cadre de la saison 2007-2008 du Ciné-club Jean-Vigo le Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier propose cinq séances spécialement consacrées aux cinémas des rives méditerranéennes. Le premier film présenté est Profession reporter, de Michelangelo Antonioni.

Le film
Un reporter, David Locke, échange son identité avec celle d'un homme mort, découvert dans une chambre d'hôtel. Sous son nouveau nom, il rencontre une jeune femme avec laquelle il poursuit son voyage. Mais l'usurpation d'identité se révèle dangereuse...

Le réalisateur
Né en 1912, formé à l'université de Bologne, Michelangelo Antonioni vient au cinéma par la critique, l'assistanat, notamment de Marcel Carné pour Les Visiteurs du soir, et le documentaire (Gente del Po). Son premier long métrage se situe en marge de la production d'alors ; Chronique d'un amour dessine déjà l'univers et les préoccupations d'Antonioni. La Dame sans camélias (1953) et Femmes entre elles (1955) confirment l'existence d'un style original. La critique reconnaît enfin Antonioni avec L'Avventura (1960). Un cinéma introspectif est né, caractérisé par la liberté du récit et la sûreté de la technique. L'incommunicabilité est le thème privilégié de La Nuit (1961) et de L'Eclipse (1962), films difficiles mais toujours maîtrisés sur le plan esthétique. Mais à partir de Zabriskie Point (1970), la critique se détache de lui. En 1995, il signe avec Wim Wenders, Par-delà les nuages. Il est décédé le 30 juillet 2007.

Les prochaines séances

Notez d’ores et déjà sur vos agendas les prochaines séances consacrées au cinéma méditerranéen au Ciné-club Jean-Vigo. L'occasion de (re)découvrir de grands films du répertoire méditerranéen sur grand écran.

Le Dernier tango à Paris, de Bernardo Bertolucci, le jeudi 20 décembre.
L’Argent de la vieille, de Luigi Comencini, le jeudi 14 février.
Le Saut dans le vide, de Marco Bellocchio, le jeudi 13 mars.
Le Bon, la brute et le truand, de Sergio Leone, le jeudi 20 mars.

 Cinémed-Médiathèque Fellini : la saison du documentaire

Aurore
Christian Caroz

Jeudi 13 décembre 2007

le Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier présente
en collaboration avec la Médiathèque Federico-Fellini :

Aurore
un film documentaire de Christian Caroz (2007, France)

en présence du réalisateur

à 18 h 30 Médiathèque Federico-Fellini
Place Paul-Bec (Antigone), Montpellier - Tél. 04 99 06 27 47

Entrée libre



Le film
Le dernier jour de la guerre d'Espagne, Aurore, âgée de seize ans, quitte Alicante sur un bateau anglais, le Stanbrook. Soixante ans plus tard, elle meurt à Martigues en n'ayant livré que des bribes de son histoire. Raoul, son mari, et Manu, son petit-fils, décident alors de retourner ensemble en Espagne sur les lieux de l'enfance d'Aurore. Ils découvrent l'histoire de son beau-père, Miguel, député socialiste, exécuté en 1942. Une plongée au cœur des derniers instants de la guerre civile et sur les années de franquisme. Un regard sur l'Espagne d'aujourd'hui confrontée à son passé.

Le réalisateur
Militant de sensibilité socialiste et écologiste, conseiller municipal de Martigues, Christian Caroz est passionné par les itinéraires politiques et les aventures humaines. Le cinéma est pour lui l'occasion de s'interroger sur ce qui permet à des femmes et à des hommes de donner sens à leur vie. Son premier film, "La Mémoire clandestine", un documentaire de 34 minutes, se penche sur l'histoire d'une famille de réfugiés politiques colombiens. "Aurore" est son premier long métrage. Ecrit au cours de sa résidence d'écriture à Lussas, il a été tourné en 2005 et 2006.

Les prochaines séances de la saison 2007-2008 du documentaire méditerranéen

Maurice Pons, écrivain de l'étrange, de Abdenour Zahzah (Algérie, 2007), le jeudi 17 janvier.
Dans l'armoire du monde, de Hélène Lioult et Youngran Perron-Kim (France, 2006), le jeudi 14 février.
Le Voyageur gourmand, de de Marie-Jeanne Tomasi (France 2006), le jeudi 13 mars.

 Relations presse :

Gaby Pouget
Tél : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr