Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 102 / Newsletter 102 - du / dated: 24 octobre / October 2007  

29e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier
26 octobre-4novembre 2007



Montpellier 2007 : les documentaires - les hommages
(see English text below)



 Compétition documentaires 2007, 11 films, 11 étapes en Méditerranée (see English text below)

En collaboration avec la Médiathèque Centrale d’Agglomération Federico-Fellini.

Le programme de la compétition du film documentaire propose pour ce 29e festival un voyage au cœur de la Méditerranée en 11 étapes offrant une variété de regards, de sujets, de modes de narration (de la chronique documentaire au seuil de la fiction en passant par le traitement expérimental) pour un portrait tour à tour âpre, drôle, douloureux, poétique de la Méditerranée d’hier et d’aujourd’hui.
Onze étapes pour questionner le rapport au passé de l’Algérie (Li fet met), l’Arménie (1937), l’Italie (Au-delà de Selinunte), la Turquie (Pour l’exemple) ou évoquer le présent le plus immédiat d’Israël et de la Palestine (Palestine blues, Fragments 1990-2006) ; pour donner à voir le monde tel qu’il est avec ses problèmes dont il vaut mieux rire (Problème de moustiques et autres histoires, Sugartown les futurs mariés) ou tel qu’on se l’invente dans un coin de la Roumanie (Ne te fâche pas) ; pour offrir une plongée au plus près d’une certaine vie quotidienne dans un quartier de Barcelone (Can Tunis) ou un rapport poétique avec l’espace et le temps aux confins du Monténégro (Les pas).
Chacun de ces regards propose, à sa façon, une réponse à la question de plus en plus présente, en Méditerranée comme ailleurs : « Comment vivre ensemble ? »

Début des projections, Le Corum - Salle Einstein, samedi 27 oct. 12 h et 18 h.

Attention : Cette année la compétition du documentaire réalisée en partenariat avec la Médiathèque Fellini sera projetée exclusivement dans le Corum, salle Einstein. Pour les abonnés de la Médiathèque, l’entrée reste gratuite pour les projections de la compétition documentaires, sur présentation de la carte de la médiathèque.

Les films, les horaires : cliquez ICI

 Italie : hommage exceptionnel à Marcello Mastroianni en 26 films (see English text below)

C’est au théâtre que Marcello Mastroianni est remarqué par Visconti qui lui fait interpréter Shakespeare et Tennessee Williams. Puis, avec des petits rôles au cinéma, Mastroianni crée les premiers contours de son personnage de bon garçon honnête et un peu naïf qu’il perfectionnera dans une longue série de comédies et de mélodrames populaires. Sa popularité lui viendra surtout de la simplicité et la sympathie de ses personnages avec qui le public s’identifie aisément. Sous la direction de Visconti et Monicelli ses personnages deviennent plus complexes. Son visage est moins serein et son jeu est plus conscient : c’est le passage à la maturité et à la célébrité internationale. Il sait alors changer de ton et passer de l’épopée historique à la farce contemporaine, au mélodrame, à la comédie érotique, à la science-fiction, au grotesque, au drame politique, à la comédie sophistiquée, au film de guerre. Acteur peut-être le plus populaire d’Italie, il peut jouer en vedette ou se contenter d’apparitions : il reste une star, héros typiquement italien, souvent dépassé par les événements, un peu lâche, plutôt fanfaron, mais tellement séduisant...

Une journée particulière de Ettore Scola (avec Sophia Loren) et un documentaire de Barbara Mastroianni, Portrait d’un inconnu, soirée spéciale en présence de Mario Monicelli Le Corum - Berlioz, samedi 27 oct. 20 h 30

Table ronde avec Mario Monicelli Le Corum - Espace Joffre 1, dimanche 28 oct. 15 h

Les films, les horaires : cliquez ICI

L’exposition : Marcello Mastroianni, la vie et l’univers du grand acteur, à travers une collection exceptionnelle de photos rassemblées spécialement pour le Festival de Montpellier. (En collaboration avec la Cineteca Nazionale de Rome et Barbara Mastroianni. Avec le soutien de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon.)
Le Corum, hall niveau 0, du 26 octobre au 4 novembre.

 Espagne : Vicente Aranda, retour sur un cinéaste majeur (see English text below)

Cinéaste social, engagé politiquement, Vicente Aranda débute au cinéma dans les années soixante, révélé par Fata Morgana. Ses trois films suivants explorent les genres fantastique et érotique dans le cadre très censuré du cinéma franquiste. Son approche du transsexualisme dans Je veux être femme (1976) témoigne de sa rigueur et de sa passion pour la psychologie féminine. Il adapte ensuite avec talent des auteurs espagnols tels que Manuel Vazquez Montalbán ou Juan Marsé, tout en persévérant dans la critique de l'Espagne franquiste. Le sens du récit, le raffinement de la mise en scène et le poids des fantasmes font d'Amants (1991) son film emblématique. Après une première révélation de son œuvre lors d’un hommage en 1992, le Festival de Montpellier revient sur les films inédits en France de ce réalisateur majeur de l’Espagne de ces quarante dernières années.

Juana la loca, soirée spéciale avec Vicente Aranda Le Corum - Opéra Berlioz, jeudi 1er nov. 19 h

Table ronde avec Vicente Aranda Le Corum - Espace Joffre 1, vendredi 2 nov. 17 h 30

Les films, les horaires : cliquez ICI

 France : rendez-vous avec Pierre Salvadori, un hommage et une carte blanche (see English text below)

D’origine corse, né en 1964 en Tunisie, Pierre Salvadori arrive à Paris à l'âge de sept ans. Il suit des cours de cinéma ainsi qu'une formation de théâtre. Amateur de comédies italiennes, il s’initie aux grandes comédies américaines qui le mènent de Lubitsch à Hawks et Blake Edwards. Après un passage au café-théâtre il rédige un scénario de film qui deviendra en 1993 Cible émouvante. Avec ce premier long métrage il retient l’attention du public et de la critique, grâce à son sens du rythme et à l’élégance de sa mise en scène. Aujourd’hui, avec six films à son actif on peut dire que cet expert de la comédie contemporaine a construit un univers cohérent autour des motifs du double et de l’amitié, des films qui sont autant de récits d’apprentissage plein d’humour, célèbrant le triomphe de la vie.

Hors de prix précédé de Ménage, soirée spéciale avec Pierre Salvadori Le Corum - Opéra Berlioz, mardi 30 oct. 19 h

Table ronde avec Pierre Salvadori et Karim Ghyati de la Cinémathèque de Corse Le Corum - Espace Joffre 1, mardi 30 oct. 16 h

Par ailleurs, Pierre Salvadori présentera :
Le Pigeon (en compagnie de Mario Monicelli), Le Corum - Opéra Berlioz, dimanche 28 oct. 19 h
Haute pègre, Rabelais, lundi 29 oct. 14 h
Nous avons gagné ce soir, Le Corum - Opéra Berlioz, mardi 30 oct. 12 h
Marie-Jo et ses deux amours, Le Corum - Opéra Berlioz, mardi 30 oct. 14 h

L’hommage : les films, les horaires : cliquez ICI

La « carte blanche » : cliquez ICI

 Italie : suspense et action avec le polar italien des années 70 (see English text below)

Enzo G. Castellari
Fabio Testi
En collaboration avec la Cinémathèque française. En partenariat avec 13ème Rue.

Une chronique violente et noire des années de plomb. Avec des réalisateurs et des scénaristes de gauche comme de droite, voire anarchistes, le polar italien des années soixante-dix est un genre qui, dans ses films les plus représentatifs, garde un fascinant équilibre entre les séquences d'action (toujours spectaculaires et passionnantes) et le côté « politique » et « social ».
Les projections en présence de l’acteur Fabio Testi et du réalisateur Enzo G. Castellari :

Le Grand racket, Rabelais, jeudi 1er nov. 14 h
La Poursuite implacable, Rabelais jeudi 1er nov. 21 h
Note : Fabio Testi présentera également Le Jardin des Finzi-Contini, Rabelais mercredi 31 oct. à 21 h.

Table ronde le polar italien, Espace Joffre 1, jeudi 1er nov. 17 h 30
En présence d’Emily Cauquy, de la Cinémathèque française

La nuit du polar italien - 5 films. Centre Rabelais, vendredi 2 nov. à partir de 20 h jusqu’au lendemain à l’aube... présentée par Enzo G. Castellari.
Le Témoin à abattre
La Police au service du citoyen
Opération jaguar
Echec au gang
Le Jour du Cobra

Les films, les horaires : cliquez ICI

En partenariat avec 13ème Rue

 A propos de Rossellini : 3 inédits présentés par Jacques Grandclaude (see English text below)

En 1977, le Centre Pompidou ouvre ses portes. Pour accompagner la naissance de ce géant le Ministère des affaires étrangères décide de faire appel à un grand réalisateur. Très vite, Roberto Rossellini est choisi. D’abord réticent, le cinéaste finit par accepter la proposition à condition de choisir le producteur. Ce n’est qu’après avoir rencontré Jacques Grandclaude, fondateur et animateur d’une communauté de cinéma pluridisciplinaire (Création 9 Information), qu’il accepta de se lancer dans cette aventure. Bien entendu, carte blanche était donnée à Rossellini pour approcher le sujet comme il l’entendait.

Projection unique présentée par le producteur et réalisateur Jacques Grandclaude Le Corum - Opéra Berlioz, vendredi 2 novembre. 16 h

Le Centre Georges-Pompidou, le dernier film, de Roberto Rossellini (France, 1977, 57 mn).
Rossellini au travail, la dernière leçon, de Jacques Grandclaude (France, 1977, 1 h).
Le Colloque au Festival de Cannes 1977, le dernier combat, de Jacques Grandclaude (France, 1977, 20 mn).

Détail sur les films : cliquez ICI

 Et aussi... (see English text below)

Les arts numériques avec Mehdi Meddaci et la journée ECM Kawenga, la journée du scénario, Alain Resnais, le cinéma d’animation, 2 colloques, 2 expositions, les rencontres et tables rondes

 Inscription pour la journée ARTE - Lundi 29 oct.

Le Corum - Salle Barthez, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 16 h

Jouez avec ARTE ! - Atelier-concours de la bande annonce sur Final Cut

ARTE et Trois fois plus proposent pour la première fois à Montpellier un atelier concours de la bande annonce sur Final Cut animé par Fabrice Dugast, producteur de Trois fois plus et Hélène Vayssières, responsable des courts et moyens métrages d’ARTE France.
A partir des rushes du film Le Livre des morts de Belleville de Jean-Jacques Joudiau, vous pourrez monter votre propre bande annonce à l’aide de Final Cut. La meilleure bande annonce sera désignée par le réalisateur lui-même et le gagnant recevra le très beau livre-DVD "Florence Miailhe - Chroniques d’ici et d’ailleurs", ainsi qu’un lot de surprises ARTE.

Venez nombreux et INSCRIVEZ-VOUS A L’ATELIER par e-mail : finalcut@3xplus.com !

Journée parrainée par Mac Tribu.

 Information générale - Billetterie

Du 11 septembre au 25 octobre inclus :
au Centre Rabelais, 29, bd Sarrail, 34000 Montpellier


Tél. 04 67 63 19 34 - Fax 04 67 86 18 85
Vente du lundi au vendredi, de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h

Le programme 2007, section par section, cliquez ICI.

Tous les films, tous les horaires disponibles sur le site du Festival, cliquez ICI.

Programme 48 pages, format pdf (1,5 Mo), téléchargez ICI

 Relations presse :

Presse nationale et PQR : Dany de Seille
Tél. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Portable +33 (0)6 08 91 57 14
dany.deseille@orange.fr

Presse internationale et régionale : Gaby Pouget
Tél : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr


Accréditations presse : le formulaire 2007 est actuellement disponible en ligne sur notre site (à la rubrique Presse). Vous pouvez le remplir, l’imprimer et l’envoyer avec une photo au Festival à l’attention de Mme Gaby Pouget (Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier, 78 avenue du Pirée, 34000 Montpellier, France).

 (English text) Montpellier 2007: the documentary competition, the tributes

> 2007 documentary competition: 11 films, 11 stops on the Mediterranean


In collaboration with the Médiathèque Centrale d’Agglomération Federico-Fellini.

For the 29th Festival, the documentary film competition takes a trip to the heart of the Mediterranean in 11 stages. This gives a variety of viewpoints, subjects and types of narration (from 'almost fiction' documentary chronicle to experimental treatment) for a portrait of the Mediterranean of today and yesterday that is in turn sharp, funny, painful and poetic.
Eleven stops to ask questions about relations with the past in Algeria (Li fet met), Armenia (1937), Italy (Beyond Selinunte) and Turkey (To Make an Example of) or to depict the most immediate present in Israel and Palestine (Palestine blues , Fragments 1990-2006), to show the world as it is with its problems that are better seen with humour (The Mosquito Problem and Other Stories, Sugartown - The Bridegrooms), as it is created in a corner of Romania (Don't Get me Wrong), to see at close quarters a certain everyday life in a district of Barcelona (Can Tunis) or a poetic relation with space and time in Montenegro (The Steps).
Each in its own way gives an answer to the increasingly topical question—in both the Mediterranean and elsewhere—of 'How can we live together?'.

Screenings starting Saturday 27 Oct. 12 h et 18 h.

Films and schedule: click HERE

> Italy: a tribute to Marcello Mastroianni


Marcello Mastroianni was noticed in the theatre in the 1940s by Visconti who took him on to act in plays by Shakespeare and Tennessee Williams. Then, in small film roles, Mastroianni sketched the preliminary outline of his persona of a slightly naive but good and honest chap that he then perfected in a long series of popular comedies and melodramas. He gained his popularity above all through the simplicity and friendliness of his characters, with whom the public identified readily. Directed by Visconti and Monicelli, his characters became more complex. His face was less peaceful and his acting gained in awareness, marking the passage to maturity and international fame. He knew how to change his tone and switch from historical epic to contemporary farce, melodrama, erotic comedy, science fiction, the grotesque, political drama, sophisticated comedy and war films. Perhaps the most popular actor in Italy, he could play the lead or just make an appearance. He remains a star, a typically Italian hero often overtaken by events, a bit of a coward and a bit of a boaster, but oh how seductive!
Films and schedule: click HERE

> Spain: a tribute to Vicente Aranda


A filmmaker with a social conscience and political involvement, Vicente Aranda started to work in the cinema in the 1960s and came to the public eye with Fata Morgana, a film with audacious narrative twists that marked the beginning of the Barcelona school. His three following films explored fantasy and eroticism in the heavily censured world of the cinema under Franco. His approach to transsexualism in Cambio de sexo (1976) shows his rigour and his passion for the psychology of women. He then made talented films using the work of Spanish authors such as Manuel Vazquez Montalbán and Juan Marsé while continuing to criticise Franco's Spain. His sense of story, delicate directing and the role played by fantasies made Amantes (1991) his emblematic film. After showing his work at a tribute in 1992, the Montpellier Festival returns to one of the major Spanish directors of the last 40 years with a programme of his unreleased films in France.
Films and schedule: click HERE

> France: Pierre Salvadori - A tribute and a ‘Carte blanche’


Of Corsican origin, born in Tunisia in 1964, Pierre Salvadori arrived in Paris when he was seven years old. He attended cinema courses and trained for the theatre. Keen on Italian comedies, he discovered the great American comedies that took him from Lubitsch to Howard Hawks and Blake Edwards. After a spell in café-théâtre he wrote a screenplay that became Cible émouvante in 1993. He attracted the attention of the public and critics with his first feature film, thanks to his sense of rhythm and his elegant directing skills. Today, with six films to his credit, this specialist in contemporary comedy has constructed a coherent universe centred on doubles and friendship, films that all recount learning processes full of humour that celebrate the triumph of life. Montpellier pays a tribute to him in his presence.
Films and schedule: click HERE

> A night in hell: 1970s Italian thrillers


In collaboration with the Cinémathèque française. Sponsored by 13ème Rue.
A violent, dark chronicle of the anni di piombo (Years of Lead). Made by directors and screenwriters who were practically all left-wing, or even anarchists, the most representative 1970s Italian thrillers sustain a fascinating balance between action sequences (always spectacular and exciting) and the 'political' and 'social' aspects. In this section, the Montpellier Festival is to pay a tribute to a string of directors (Sergio Sollima, Enzo G. Castellari, Umberto Lenzi, Romolo Guerrieri, Marino Girolami etc.) and cult films.
Films and schedule: click HERE

> Rossellini: 3 unpublished works presented by Jacques Grandclaude


The Pompidou Centre (Beaubourg) opened in 1977 and the Ministry of Foreign Affairs decided to call on a great film director to mark the birth of this giant. Roberto Rossellini was chosen very soon. Reticent at first, the filmmaker finally accepted the offer on condition that he could choose a producer. It was only after meeting Jacques Grandclaude, the founder and organiser of a multidisciplinary cinema community (Création 9 Information), that he agreed to the adventure. Of course, Rossellini was give a free hand to approach the subject as he chose.
Films and schedule: click HERE

> And also...


Digital arts with Mehdi Meddaci and Images, multimedia scene writing, theatre with ECM Kawenga, the Script Day-'Writing and Developing Films', Alain Resnais, animated films, 2 conferences, 2 exhibitions, meetings and round tables

 (English text) Enrol for the ARTE trailer workshop/competition

For the first time in Montpellier, ARTE and Trois fois plus are holding a trailer workshop/competition run by Fabrice Dugast, producer of Trois fois plus and Hélène Vayssières, head of short and medium-length films at ARTE France.

Using rushes of the film Le Livre des morts de Belleville by Jean-Jacques Joudiau, you will be able to edit your own trailer using Final Cut. The director himself will choose the best trailer and the winner will receive the extremely fine book-DVD Florence Miailhe - Chroniques d’ici et d’ailleurs, and a set of surprises from ARTE.


Everybody is welcome to ENROL FOR THE WORKSHOP by e-mail: finalcut@3xplus.com !

Le Corum - Salle Barthez, Monday 29 Oct. from 10.30 a.m. to 12.30 and 2.00 p.m. to 4 p.m.

Sponsored by Mac Tribu.

 (English text) General information

2007 programme, section by section, click HERE.

Films and schedule, click HERE.

48-page programme, French, pdf format (1,7 Mo), download HERE

 (English) Press relations

National Press: Dany de Seille
Tel. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Cell. +33 (0)6 08 91 57 14
dany.deseille@orange.fr

International and local Press: Gaby Pouget
Tel : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

B>Press pass request: the 2007 form is available on our website (in the Press section). You can fill it in (just click HERE), print it and send it with a picture at the following address: Mme Gaby Pouget - Festival Cinéma Méditerranéen - 78, avenue du Pirée - 34000 Montpellier - France

Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr