Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 72 / Newsletter 72 - du / dated: 20 octobre / October 2006  

Le programme gratuit de 48 pages du festival est diffusé aujourd’hui vendredi 20 octobre avec le supplément Midi Loisirs de Midi Libre. Jouez avec Midi Loisirs et gagnez des places aux avant-premières et au concert « Musique et cinéma » du 29 octobre Opéra Berlioz.



 Iran : un rendez-vous exceptionnel avec l’œuvre de Shirin Neshat (see English text below)

Shirin Neshat - Photo Lina Bertucci
Fervor
En collaboration avec panoplie.org

Née en 1957 à Qazvin, en Iran, Shirin Neshat vit et travaille aux Etats-Unis. Ses travaux photographiques et vidéo abordent des réalités politiques et sociales propres à son pays d'origine et à la condition féminine. Associant musique et chorégraphie, narration et métaphore, ses œuvres embrassent des thèmes universels tels que la liberté, la sexualité et la mort. Shirin Neshat développe ainsi une œuvre remarquée dans le monde entier autant dans les expositions d'art contemporain que dans les festivals de cinéma. L'originalité de son travail se situe dans cette exploitation d'une forme de création liée au cinéma mais qu'elle adapte à ce qu'elle souhaite transmettre : sa vision de la société iranienne d'aujourd'hui. Comment parler de son pays ? Comment parler des relations entre les hommes et les femmes ? Comment parler de la condition de la femme musulmane ?

Premiers passages :
Le Corum - Salle Einstein, samedi 28 octobre à 14 h (Prog. 1)
Le Corum - Salle Einstein, dimanche 29 octobre à 14 h (Prog. 2)
Ces deux projections seront présentées par Annie Auchère-Aguettaz (Imagespassages) et Elisabeth Klimoff (panoplie.org).
Deuxièmes passages : Le Corum - Antigone 4 nov. 16 h (Prog. 1) / Le Corum - Antigone 4 nov. 18 h (Prog. 2)

Programme 1
Turbulent, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 1998, 9 mn).
Rapture, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 1999, 11 mn 30 s).
Soliloquy, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 1999, 15 mn 50 s).
Fervor, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2000, 10 mn).
Tooba, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2003, 12 mn 43 s).

Programme 2
Possessed, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2001, 11 mn 20 s).
Pulse, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2001, 8 mn 35 s).
Passage, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2001, 12 mn 20 s).
The Last Word, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2003, 18 mn).
Zarin, de Shirin Neshat (Etats-Unis, 2005, 20 mn 30 s).

Fiches détaillées : cliquer ICI.

Avec l’aimable autorisation de la Galerie Gladstone, New York.


 Montpellier 2006 : La section "Expérimental" (see English text below)

Géographie imaginaire
Khorumi
De toute évidence, dans le domaine des images en mouvement, les frontières sont moins nettes que jamais... Et s’il est un point privilégié d’où l’on peut observer les mutations rapides qui s’opèrent sous nos yeux, c’est bien cette section dite « expérimentale » que le festival de Montpellier a ouverte il y a maintenant cinq ans. En effet, ce que nous avons découvert cette année avec la centaine de films proposés en sélection, c’est une surprenante diversité des genres, des techniques, des approches et des propos. Mais aussi, avec cette hétérogénéité, une sorte d’éloignement des courants formels historiques du « cinéma pur » et l’avènement spontané de « blogs visuels » divers et variés, avec une sorte de retour en force du réel.
Nous avons donc décidé de rendre compte au plus juste en deux programmes et dix-neuf films de ce kaléidoscope méditerranéen où le mélange des genres règne en maître : le réel d’abord, avec sa violence visuelle et ses durables imprégnations mentales ; les paysages incertains de l’ailleurs et de l’altérité ; les ciné-tracts expéditifs ; l’expérimentation abstraite quand même et le court métrage d’expérimentation narrative.

> Programme 1 :
Premier passage Einstein, lundi 30 oct. à 14 h
Deuxième passage, Antigone 1er nov. 18 h

Géographie imaginaire, de Pauline M'barek (Allemagne/Tunisie, 2005, 15 mn).
Le film se base sur des observations pendant les préparations et les rituels traditionnels.
"4ever young" Exercices de gymnastique faciale pour une jeunesse éternelle, de Luca Immesi, Giulia Brazzale (Italie, 2005, 4 mn 45 s).
Ce film traite de l'obsession des femmes occidentales contraintes à une jeunesse éternelle.
Moi, soldat, de Köken Ergun (Turquie, 2006, 7 mn).
Une chanson de hip-hop nationaliste accompagne le défilé des étudiants de l'école militaire.
La Maison près du mur, de Dana Levy (Israël, 2005, 4 mn 46 s).
Un film à partir de photographies d'une maison abandonnée, près du mur de séparation.
Bethlehem Bandolero, de Larissa Sansour (Palestine, 2005, 5 mn 39 s).
La réalisatrice entreprend d'affronter le mur dans un duel bizarre et absurde.
Should I Stay or Should I Go Now, de Lia Lapithi Shukuroglou (Chypre, 2005, 1 mn 17 s).
Un film volontairement kitsch, chargé de contradictions et de symboles.
Il n'y a que le bazar qui reste, de Victor Ede (France, 2006, 13 mn).
A Damas, le bazar au métal. Percussions assourdissantes et rêveries.
Vivement samedi !, de Maria Pia Cinelli (Italie, 2005, 9 mn).
Qu'est ce que le samedi typique pour beaucoup de femmes après une semaine de travail ?
Enfin l'hiver, de Nurit Sharett (Israël, 2005, 22 mn).
Une œuvre vidéo composée de deux lettres.

> Programme 2 :
Premier passage Einstein, mardi 31 oct. à 14 h
Deuxième passage, Antigone 1er nov. 20 h

La Cellule blanche, de Ivar Corceiro (Portugal, 2006, 6 mn 14 s).
Dans une cellule blanche, un prisonnier politique réfléchit sur sa condition humaine.
DRUG, de Jérôme Blanquet, Jean-François Blanquet (France/Belgique, 2006, 5 mn).
Création de formes hypnotiques et d'ondes radiosonics en mouvement.
Est-Ouest, le journal filmé de Valérie Pavia, de Valérie Pavia (France, 2005, 20 mn).
Une sorte d'errance ferroviaire entre le monde du passé et celui du présent.
Criquet, de Rafaël (Espagne, 2006, 1 mn 30 s).
Criquet-criquet-criquet-criquet-criquet-criquet-criquet-criquet-criquet-criquet...
Lost, de Mario Causic (Croatie, 2006, 2 mn 10 s).
Ce film se veut une manière poétique d'ériger un monument à un arbre.
Chilam Balam, de Magali Manzoni (France, 2005, 5 mn 40 s).
Vision d'un monde en mouvement perpétuel…
Khorumi, de Giga Chkheidze (Géorgie/Allemagne, 2006, 6 mn).
Le Khorumi est l'une des dances les plus célèbres de Géorgie. Un documentaire dans un évier.
((O, de Erwan Valle, Anne Leray (France, 2006, 3 mn).
Tentative cyclique et métaphorique de recyclage esthétique d'un pneu.
Americana(mente), de Luca Piermarteri (Italie, 2005, 3 mn 4 s).
Images en Super-8 de l'abattage d'un porc sous les hurlements d'un otage assassiné.
Ce sera beau, from Beyrouth with love, de Waël Noureddine (France/Liban, 2005, 29 mn).
Beyrouth, ou peut-être n’importe quelle ville en guerre avec elle-même.

Information détaillées sur les films, cliquez ICI


 Arts numériques : nouvelles formes de diffusion pour l'image interactive (see English text below)

man in elslpace
Mardi 31 octobre

En collaboration avec ECM Kawenga

> ARTS NUMERIQUES : Quelles nouvelles formes de diffusion pour l'image interactive : installation et dispositif scénique ?

Suite au succès des éditions précédentes, le public est une nouvelle fois convié à découvrir la création artistique autour des images numériques et interactives. L’ECM Kawenga propose une journée dédiée aux arts numériques et à leurs modes de création et de diffusion à travers une table ronde, une démonstration-performance et une rencontre avec des artistes.

Intervenants : Maurice Benayoun, artiste transmédia ; Wolf Ka, danseur, chorégraphe et performer (Compagnie res publica) ; Laurent Meunier, VJ du groupe Sayag Jazz Machine ; Isabelle Arvers, commissaire d’exposition nouveaux médias. Présentation du projet et du dispositif multimédia de Man in lelspace.mov par le chorégraphe Wolf Ka suivi d’une performance interactive avec Marianne Descamps (danseuse) et Jérôme Decock (VJ et programmeur du collectif lab[au]).

à 10 h 00 : Table ronde
à 15 h 30 : « Demo-Session »
, man in lelspace, de la Compagnie res publica
Cette journée est accessible gratuitement à toute personne ou structure intéressée. Inscriptions par e-mail : nicolas@ecmkawenga.com.


 Peformance-création : Jérôme et Jean-François Blanquet (see English text below)

Sirène de bord (Heureux qui comme Ulysse...), une « expérimentation directe » de Jérôme et Jean-François Blanquet.

Un thème : Un Ulysse…/ un voyage sur la mer au milieu des terres…/ la terre s’éloigne, l’horizon se rapproche…/ les vagues… par ondes… dissoudre les repères…/ dérivation, errance, déracinement, égarement…/ sous la surface des sens, l’intérieur des émotions…/ puis la terre, peu à peu, se reforme.

"Projectsinge", www.projectsinge.net, formation vidéosonore, explore l'instant audiovisuel. L'intervention présentée pour le Festival du cinéma méditerranéen est un dispositif composé de six ghettoblasters, d'un ampli guitare, d'appareils modifiés de technologie courante et de deux vidéoprojecteurs rotatifs.
Le duo entretient un rapport physique avec ses instruments et le public. Mélange de visuels enregistrés et d'images issues des flux hertziens qui nous entourent en permanence. Injection d'animal dans les machines : le dispositif crée des pertes de contrôle, accidents, réactions vivantes ici et maintenant. Les machines n'ont plus pied, font des erreurs et l'erreur est humaine, en résulte l'exploration de l'expression des limites.

Jérôme Blanquet : Réalisateur, graphiste, cofondateur de Project compagnie audiovisuelle (1997). Fait des installations vidéo sonores et des créations pour performances visuelles. Depuis 1997, il expérimente la synchronisation son-image en travaillant avec des compagnies de théâtre, de musique et de danse.
Jean-François Blanquet : Manipulateur-plasticien sonore, travaille avec la danse, le théâtre, participe à des expositions, dispositifs multimédia, se produit sur scène pour des sets d'écriture directe avec divers artistes notamment vidéo. Dirige une compagnie audiovisuelle: Project.

Performance unique, Le Corum - Salle Antigone, mardi 31 octobre à 20 h 00

 Informations générales (see English text below)

Le programme 2006, section par section, cliquez ICI.

Tous les films, tous les horaires disponibles sur le site du Festival, cliquez ICI.

Programme 48 pages, format pdf (1,7 Mo), téléchargez ICI

Programme papier 48 pages envoyé sur simple demande à info@cinemed.tm.fr.


 (English text) Iran: an exceptional rendez-vous with Shirin Neshat's work

Shirin Neshat - Photo by Lina Bertucci
In collaboration with panoplie.org

The work of Iranian-born American artist Shirin Neshat (born 1957) is within that highly select category of art that strives to penetrate the essence of Islamic religion and translate it into the universal language of art. Although she did not begin creating until the age of thirty, Neshat is currently considered one of the most important contemporary artists in the world. The originality of her work is in this exploitation of a form of creation connected with cinema but that she adapts to what she wishes to convey: her vision of today’s Iranian society. How can she talk about her country? How can she talk about relationships between men and women? How can she talk about the condition of the Muslim woman?

First screenings:
Le Corum - Salle Einstein, Saturday 28 October 2 p.m. (Programme 1)
Le Corum - Salle Einstein, Sunday 29 October 2 p.m. (Programme 2)
These two screenings will be introduced by Annie Auchère-Aguettaz (Imagespassages) and Elisabeth Klimoff (panoplie.org).
Second screenings: Le Corum - Antigone 4 Nov. 4 p.m (Prog. 1) / Le Corum - Antigone 4 Nov. 6 p.m. (Prog. 2)

Programme 1
Turbulent, by Shirin Neshat (United States, 1998, 9 mn).
Rapture, by Shirin Neshat (United States, 1999, 11 mn 30 s).
Soliloquy, by Shirin Neshat (United States, 1999, 15 mn 50 s).
Fervor, by Shirin Neshat (United States, 2000, 10 mn).
Tooba, by Shirin Neshat (United States, 2003, 12 mn 43 s).

Programme 2
Possessed, by Shirin Neshat (United States, 2001, 11 mn 20 s).
Pulse, by Shirin Neshat (United States, 2001, 8 mn 35 s).
Passage, by Shirin Neshat (United States, 2001, 12 mn 20 s).
The Last Word, by Shirin Neshat (United States, 2003, 18 mn).
Zarin, by Shirin Neshat (United States, 2005, 20 mn 30 s).

Detailed info : click HERE.

Courtesy The Gladstone Gallery, New York.

 (English text) Montpellier 2006: The Experimental section

Imaginary Geography
Khorumi
It is obvious that today, in the area of moving images, boundaries are less clear than ever… And if there is a privileged spot where you can observe the fast mutations occurring under your eyes, it is definitely in this “experimental” section that the Montpellier Film Festival started five years ago. What we discovered this year with the hundred of films that we received, was a surprising diversity of genres, techniques, approaches and intentions.
We decided to transcribe this Mediterranean kaleidoscope in two programs and nineteen films where the mix of genres rules: first reality, with its visual violence and its lasting mental impregnations; the uncertain landscapes of elsewhere and otherness; expeditious cine-pamphlets, abstract experimentation finally and experimentation narrative shot film.

> Programme 1 :
First screening Einstein, Monday 30 Oct. 2 p.m.
Second screening, Antigone 1 Nov. 6 p.m.

Imaginary Geography, by Pauline M'barek (Germany/Tunisia, 2005, 15 mn).
"4ever young" esercizi di ginnastica facciale per un viso sempre giovane, by Luca Immesi, Giulia Brazzale (Italy, 2005, 4 mn 45 s).
I, Soldier, by Köken Ergun (Turkey, 2006, 7 mn).
The House by the Wall, by Dana Levy (Israel, 2005, 4 mn 46 s).
Bethlehem Bandolero, by Larissa Sansour (Palestine, 2005, 5 mn 39 s).
Should I Stay or Should I Go Now, by Lia Lapithi Shukuroglou (Cyprus, 2005, 1 mn 17 s).
There is Only the Bazaar that Remains, by Victor Ede (France, 2006, 13 mn).
Finally, Saturday, by Maria Pia Cinelli (Italy, 2005, 9 mn).
Winter at Last, by Nurit Sharett (Israel, 2005, 22 mn).

> Programme 2 :
First screening Einstein, Tuesday 31 Oct.2 p.m.
Second Screening, Antigone 1 Nov. 8 p.m.

White Cell, by Ivar Corceiro (Portugal, 2006, 6 mn 14 s).
DRUG, by Jérôme Blanquet, Jean-François Blanquet (France/Belgium, 2006, 5 mn).
Est-Ouest, le journal filmé de Valérie Pavia, by Valérie Pavia (France, 2005, 20 mn).
Cricket, by Rafaël (Spain, 2006, 1 mn 30 s).
Lost, by Mario Causic (Croatia, 2006, 2 mn 10 s).
Chilam Balam, by Magali Manzoni (France, 2005, 5 mn 40 s).
Khorumi, by Giga Chkheidze (Georgia/Germany, 2006, 6 mn).
((O, by Erwan Valle, Anne Leray (France, 2006, 3 mn).
Americana(mente), by Luca Piermarteri (Italy, 2005, 3 mn 4 s).
Ce sera beau, from Beyrouth with love, by Waël Noureddine (France/Lebanon, 2005, 29 mn).

Detailed info, click HERE

 (English text)

man in elslpace - Wolf Ka
Tuesday 31 October.

In collaboration with ECM Kawenga.

DIGITAL ARTS: What kind of new forms of diffusion for interactive images: installation and scenic set-up

Following the success of the previous editions, the audience is once again invited to discover the artistic creation around digital and interactive images. The ECM Kawenga offers a day dedicated to digital arts and their modes of creation and diffusion through a conference, a performance-demonstration and a meeting with artists.

Speakers: Maurice Benayoun, transmedia artist ; Wolf Ka, dancer, choreographer and performer (res publica company); Laurent Meunier, VJ from the Sayag Jazz Machine band; Isabelle Arvers, new medias chief curator. Presentation of the project and the multimedia set-up of Man in elslpace by the choreographer Wolf Ka followed by an interactive performance with Marianne Descamps (dancer) and Jérôme Decock (VJ and programmer of the lab[au] group).

10 a.m.: Conference
3:30 p.m.: "Demo-Session"
, man in lelspace, byCompagnie res publica

Free access to all people and structures that may be interested. Registration via email: nicolas@ecmkawenga.com.

 (English text) Peformance-creation : Jérôme et Jean-François Blanquet

Sirène de bord
Sirène de bord (Heureux qui comme Ulysse...), a “direct experimentation” by Jérôme and Jean-François Blanquet.

A theme: An Ulysses…/ a journey on the sea in the middle of the lands…/ the land is moving away, the horizon is getting closer…/ the waves… dissolving the marks…/ derivation, wandering, uprooting, aberration…/ under the surface of senses, the inside of emotions…/ then the land reappears, little by little.

"Projectsinge", www.projectsinge.net.
The performance presented for the Montpellier Mediterranean Film Festival is a set-up composed of six ghettoblasters, one guitar amplifier, modified devices of current technology and two rotary video projectors.
The duet maintains a physical connection with its instruments and the audience. A mix of recorded visuals and television images that surround us all the time. Animal injection into machines: the set-up creates losses of control, accidents and living reactions here and now… The machines are not perfect, they make mistakes and making mistakes is human. The result is an exploration of the expression of limits.

Jérôme Blanquet: Director, graphic designer, video-artist, living between Paris and Montpellier. He co-founded Project Compagnie Audiovisuelle in 1997, and has been working on video-sound installations and creations for visual performances. Since 1997 he's been experimenting on the synchronization of sound and image while working with theatre, danse and music companies.

Jean-François Blanquet: Sound manipulative-visual artist, Jean-François Blanquet works with dance, theater, participates in exhibitions, multimedia set ups, performs on stage for live writing sets with various artists, video among others. He works the audio for video/projects multimedium works and for installations. He directs an audiovisual company: Project.

One show only, Le Corum - Salle Antigone, Tuesday 31 October 8 p.m.

 (English) Press relations

National Press: Dany de Seille
Tel. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Fax : +33 (0)1 47 90 50 92 – Cell. +33 (0)6 08 91 57 14
dany.deseille@orange.fr

International and local Press: Gaby Pouget
Tel : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

48 pages paper programme, pdf file (1,7 Mb), Download HERE

 28e Festival international Cinéma Méditerranéen Montpellier

27 octobre-5 novembre 2006
78, av. du Pirée - 34000 Montpellier - France
Tel. +33 (0) 499 13 73 73
Fax +33 (0) 499 13 73 74
www.cinemed.tm.fr
info@cinemed.tm.fr


Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr