Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 47 / Newsletter 47 - du / dated: 19 octobre / October 2005  

27e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier - 21-30 octobre 2005



Relations presse :
Presse nationale : Dany de Seille
Tél. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Portable 06 08 91 57 14 - Fax : +33 (0)1 47 90 50 92
dany.deseille@orange.fr
Presse internationale et régionale : Gaby Pouget
Tél : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.frRelations presse :

Montpellier 2005 : les documentaires - les hommages - les rétrospectives (see English text below)



 20 documentaires pour mieux comprendre la Méditerranée (see English text below)

L'Autre (Grèce)
Condamnée au mariage (Israël)
Sur les 179 documentaires reçus cette année, 20 ont été sélectionnés pour les sections compétition et panorama. Vingt documentaires en prise directe avec la réalité méditerranéenne, d’où se dégagent plusieurs thèmes :

Les femmes en Méditerranée avec des portraits de femmes : La Troisième vie (Espagne), La Pièce (Turquie) et des évocations de leurs conditions de vie générales (My Beautiful Pigeot, Maroc) ou particulières (Condamnée au mariage, Israël).

Des portraits d’hommes aussi, que celui-ci soit en prise avec le quotidien et la réalité sociale des banlieues (Alimentation générale, France), en prise avec la vie (La Fourmi cigale, Turquie) ou détaché du monde (Le Paradis perdu d’Ahmed B., Algérie).

Des regards sur les tensions au Moyen-Orient sous forme de chroniques (Rond-point Chatila, Liban ; Hommes sur le bord, Israël) ou de journal filmé (Arafat mon frère, Palestine).

Des utopies passées (Kibboutz, Israël) et présentes (Georges et les papillons, Bulgarie), la difficulté de se forger un avenir dans un village du nord-est de la Roumanie (Le village est toujours là), les douloureux souvenirs d’un passé de prisonniers politiques (Vivre à Tazmamart, Maroc).

Le questionnement de plus en plus douloureux sur les frontières dans un contexte de mondialisation galopante (Parallèle 36, Espagne), sur la coexistence de plusieurs nationalités dans un même territoire (L’Autre, Grèce).

Et enfin la relation des hommes à leur terre, à leur pays, à la culture de leurs ancêtres : Mon Pays (Israël), La Chanson reste la même (Bosnie-Herzégovine), Mère patrie (Algérie/France).

Les films, les horaires :
Compétition, cliquez ICI
Panorama, cliquez ICI

 Espagne : Femmes à la caméra (see English text below)

Icíar Bollaín
Chus Gutiérrez, Icíar Bollaín, Isabel Coixet, Patricia Ferreira, Gracia Querejeta, Daniela Fejerman, Inés París et bien d'autres, autant de réalisatrices qui semblent indiquer que la femme est peut-être l'avenir du cinéma espagnol... Les années 90 ont vu se confirmer la voie ouverte par Pilar Miró (1940-1997) dans les années 70. En présence de Chus Gutiérrez et Inés París , cette section d'une quinzaine de films permettra d'évoquer la place des femmes dans le cinéma aujourd'hui. Des réalisatrices d'autres pays de la Méditerranée se joindront aux Espagnoles pour discuter de la question à l'occasion d'une table ronde.

Les films, les horaires : cliquez ICI

 Italie : Cinecittà-Hollywood (see English text below)

Cabiria (G. Pastrone)
Le cinéma italien aurait-il été l'un des inspirateurs d'Hollywood ? On sait que Cabiria de Giovanni Pastrone (1914), « constitue l'un des jalons de la première époque du cinéma » et que cette œuvre a ouvert la voie à Griffith (Naissance d'une nation, 1915 ; Intolérance, 1916) et au cinéma américain. Depuis, un incessant va-et-vient entre Cinecittà et Hollywood a engendré des œuvres qui ont marqué l'histoire du cinéma. De l'implantation des Italiens aux Etats-Unis à l'arrivée des productions américaines à Cinecittà, cette section soulignera la permanence d'une influence mutuelle de ces deux cultures à l'aide de nombreux chefs-d'œuvre, tous genres confondus.

Les films, les horaires : cliquez ICI

 Italie : Hommage à Vittorio De Seta (see English text below)

Vittorio De Seta est l'un des cinéastes les plus atypiques du cinéma italien. D'une famille noble, il se lance dans le cinéma pratiquement en autodidacte au début des années cinquante avec une remarquable série de courts métrages sur la Sicile et la Sardaigne qui fait aujourd'hui figure de monument du cinéma documentaire. Passant à la fiction, il signe ensuite trois longs métrages confirmant l'originalité de son approche du cinéma. Enfin, dans les années soixante-dix il se tourne vers la télévision. C'est donc une œuvre courte mais extrêmement riche qui sera proposée à Montpellier, en présence du réalisateur qui achève en ce moment, à 82 ans, une fiction entièrement réalisée en numérique...

Les documentaires : cliquez ICI
Les fictions : cliquez ICI

 Une nuit en enfer : Hommage à Lucio Fulci, maître du macabre (see English text below)

Né en 1927, Lucio Fulci débute comme journaliste avant de s'intéresser au cinéma. Il réalise son premier film en 1959 et œuvre dans presque tous les genres avant de s'attirer une légion d'admirateurs avec ses films d'horreur. Il enchaîne à partir des années soixante-dix une série de films qui marqueront le genre par leur humour froid et noir mêlé d'une poésie macabre qui lui valut le surnom d'« Edgar Poe du cinéma »... Une sélection de films rarissimes, en présence de Catriona McColl, l'inoubliable interprète de L'Au-delà et de La Maison près du cimetière. (En partenariat avec 13ème rue et la Cinémathèque française.)

Les films, les horaires : cliquez ICI

 Et aussi... (see English text below)

Filmer en Région - Séance spéciale Arte - Une journée particulière - Cinéma d'animation : Hommage à Christophe Héral - Le programme des enfants - La Méditerranée s’anime - Les arts du cirque - La journée du scénario - Stage classes L - Cinémômes

 Informations générales (see English text below)

Le programme 2005, section par section, cliquez ICI.

Tous les films, tous les horaires disponibles sur le site du Festival, cliquez ICI.

Programme 48 pages, format pdf (1,3 Mo), téléchargez ICI

Programme papier 48 pages envoyé sur simple demande à info@cinemed.tm.fr.

 (English text) Montpellier 2005: documentaries, tributes and retrospectives

> 20 documentaries to understand the Mediterranean



Out of 179 documentaries received this year, 20 have been selected for the competition and panorama sections. Twenty documentaries in tone with the reality of the Mediterranean, in several themes:

Mediterranean women with portraits of women : The Third Life (Spain), The Play (Turkey) and the evocation of their general living conditions (My Beautiful Pigeot, Morocco) or special conditions ( Sentenced to Marriage, Israel).

Portraits of men also, whether to do with everyday life and social reality in the suburbs (Alimentation générale, France), with life in general (Cicadant, Turkey) or on a different level (Le Paradis perdu d’Ahmed B., Algeria).

An outlook on the tensions in the Middle-East by means of chronicles (Roundabout Shatila, Lebanon ; Men on the Edge-Fishermen's Diary, Israel) or filmed journal (Arafat, my Brother, Palestine).

Past utopianism (Kibbutz, Israel) or present ones (Georgi and the Butterflies, Bulgaria), the difficulty of forging a future in a north-eastern Romanian village (The Land is Waiting), the painful memories of a past as political prisoners (Living in Tazmamart, Morocco).

The ever more painful questioning on borders in the context of the fast-spreading globalization (Latitude 36, Spain), on the coexistence of different nationalities on a same territory (The Other, Greece).

And finally the relation of man to his land, his country, the culture of his ancestors: My Land Zion (Israel), Song Remains the Same (Bosnia-Herzegovina), Mère patrie (Algeria/France).

Films and schedule:
Compétition, click HERE
Panorama, click HERE

> Spain: Women behind the Camera



Chus Gutiérrez, Icíar Bollaín, Isabel Coixet, Patricia Ferreira, Gracia Querejeta, Daniela Fejerman, Inés París and many other directors seem to show that the future of Spanish cinema is perhaps in the hands of women. The 1990s confirmed the way opened by Pilar Miró (1940-1997) in the 1970s. Attended by Chus Gutiérrez and Inés París , this section of some 15 films will show the place of women in cinema today. Female directors from other Mediterranean countries will join the Spanish directors for a round table discussion of the question.
Films and schedule: click HERE

> Italy: Cinecittà-Hollywood



Could Italian cinema have inspired Hollywood ? We know that Giovanni Pastrone's Cabiria (1914) "is one of the landmarks of cinema's first era" and that this film opened the path for Griffith (The Birth of a Nation, 1915 ; Intolerance, 1916) and American filmmaking. Since then, a constant back-and-forth between Cinecittà and Hollywood gave birth to movies which marked the History of cinema. From the settlement of the Italians in the US, to the arrival of American productions in Cinecittà, this section highlights the constant mutual influence of these two cultures thanks to numerous master-pieces of all kinds
Films and schedule: click HERE

> Vittorio De Seta, a master in documentary making



Vittorio De Seta is one of the most atypical filmmakers of Italian cinema. Born in a noble family, he begins filmmaking, self-teaching himself, at the beginning of the 50's with a remarkable series of short films on Sicily and Sardinia considered now as monuments of documentary filmmaking. Turning to fiction, he directs three feature films which confirm the originality of his approach on cinema. Finally, in the 1970's, he turns to television. It is therefore a short but extremely rich career which will be exposed in Montpellier, in the presence of the director who is currently finishing, at the age of 82, a fiction film entirely made in digital...
The documentaries: click HERE
The fictions: click HERE

> A night in hell: tribute to Lucio Fulci



Born in 1927, Lucio Fulci begins as a journalist before turning to filmmaking. He directs his first flm in 1959 and works in every genre before attracting a huge fan club with his horror films. From the 70's on, he directs a series of films which mark by the coldness and blackness of their humor mixed with macabre poesy which earn him the name of "The Edgar Poe of cinema"... A selection of exceptionally rare films, in the presence of Catriona McColl, the unforgettable interpreter of And You Will Live in Terror: The Afterlife and The House Outside the Cemetery. (En partenariat avec 13ème rue et la Cinémathèque française.)
Films and schedule: click HERE

> Et aussi...



Filming in the Languedoc-Roussillon Region - Arte special screening - A special day - Animated films: Tribute to Christophe Héral - Childrens' programme - 8 Mediterranean animated shorts - Circus Art - Screenwriting day - Classes L course - Cinekids

 (English text) General information

2005 programme, section by section, click HERE.

Films and schedule, click HERE.

48-page programme, French, pdf format (1,3 Mo), download HERE

48-page paper programme, French, on demand at info@cinemed.tm.fr.

Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr