Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 48 du : 20 octobre 2005  

27e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier - 21-30 octobre 2005



Relations presse :
Presse nationale : Dany de Seille
Tél. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Portable 06 08 91 57 14 - Fax : +33 (0)1 47 90 50 92
dany.deseille@orange.fr
Presse internationale et régionale : Gaby Pouget
Tél : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

Premier week-end, 21, 22 et 23 octobre : les moments forts



 Vendredi 21 octobre : Soirée d’ouverture

20 h 30 Corum - Opéra Berlioz, l’Espagne à l’honneur avec

El Calentito, de Chus Gutiérrez (Espagne, 2005, 1 h 29 mn). Avec Verónica Sanchez, Macarena Gómez, Juan Sanz, Ruth Díaz
Sara découvre comment sortir d'une vie conventionnelle le jour où elle tombe sur le groupe de rock féminin Las Sioux qui se produit régulièrement dans le club le plus populaire du Madrid des années 80, El Calentito.en présence de l’actrice Ruth Díaz.

avec en avant-programme :
L'Explication, court métrage de Curro Novallas (Espagne, 2005, 10 mn). Avec Gustavo Salmerón, Ximena Suárez. En présence du réalisateur.
Marcos cache derrière un monde de graphiques et de dessins la peur qu'il a de regarder en face sa relation avec Andrea.

Soirée ouverte au public. Tarif unique 6,5 €. Infos pratiques et tarifs, cliquez ICI.

 Vendredi 21 octobre : Exposition Ferrante Ferranti

19 h 00 Corum - Hall 0

Vernissage de l'exposition "Lumières du Sud, éloge de l'ombre", réalisée avec le concours de la Caisse d'Epargne Languedoc-Roussillon.

Ferrante Ferranti
Né en 1960 en Algérie d'une mère sarde et d'un père sicilien. A partir de 1978, premières photographies et premiers voyages en Sicile, Grèce, Turquie, Egypte. Architecte diplômé à Paris en 1985. Vit à Paris, où il réalise des portraits d'écrivains pour l'agence Opale. Auteur de Lire la photographie (coll. L'œil instruit, éd. Bréal, 2003) et de L'esprit des ruines (éd. du Chêne, 2005). Il a élaboré, avec une présentation de Dominique Fernandez, Le Musée idéal de Stendhal (Stock, 1995) et Le Musée d'Emile Zola (Stock, 1997). Il a publié de nombreux ouvrages avec des textes de Dominique Fernandez parmi lesquels on peut citer La perle et le croissant (éd. Plon Terre Humaine, 1995) et Le voyage d'Italie, dictionnaire amoureux (éd. Plon, 1998). Ses expositions personnelles sur ses thèmes de prédilection, Baroques, Sicilitude, Ailes de lumière, Eros solaire, Itinerrances, Les Chemins du nouveau monde... ont été montrées dans le monde entier.

 Samedi 22 octobre : Ciné-conférence

14 h 00 Corum - Salle Einstein

Ciné-conférence "Les enfants de Maciste", par Pierre Pitiot
Pour la première fois le festival inaugurera une de ses parties de programme par une "ciné-conférence" au cours de laquelle seront exposés les tenants et les aboutissants de la rétrospective "Cinecittà-Hollywood". Avec, à l'appui, de larges extraits du "Cabiria" de Pastrone et de "Intolérance" de David W. Griffith, deux œuvres majeures et fondatrices de l'histoire du cinéma à partir desquelles s'instaure une série d'échanges et d'oppositions qui, partis de la Méditerranée, ont fécondé le cinéma américain.

Confrénce suivie, à 16 h 00, Corum - Opéra Berlioz de :
Good morning Babylone, de Paolo Taviani, Vittorio Taviani (Italie, 1987, 1 h 58 mn)
Andrea et Nicola quittent la Toscane pour aller faire fortune en Amérique. Ils vont de déception en déception jusqu'au moment où ils sont engagés par le réalisateur Griffith pour édifier le décor de son film "Intolérance".

 Samedi 22 octobre : ouvertures des compétitions

14 h 00 Médiathèque Fellini
Début de la compétition documentaires avec
La Troisième vie, de Vanja D'Alcantara (Belgique, 2005, 50 mn). En présence de la réalisatrice.
Georges et les papillons, de Andrey Paounov (Bulgarie, 2004, 1 h).

18 h 00 Corum - Pasteur
Début de la compétition courts métrages avec le programme n° 1
Quelques miettes pour les oiseaux, de Nassim Amaouche (France/Jordanie, 2005, 28 mn).
After Shave - Beyrouth après rasage, de Hany Tamba (France/Liban, 2004, 26 mn 10 s).
Get The Rabbit Back, de Dimitar Mitovski, Kamen Kalev (Bulgarie, 2005, 6 mn 20 s).
La Route naturelle, de Alex Pastor (Espagne, 2004, 11 mn 30 s).
Une place au soleil, de Rachid Boutounes (Maroc/France, 2004, 14 mn).
Máxima pena, de Juanjo Giménez (Espagne, 2005, 11 mn).

20 h 00 Corum - Pasteur
Début de la compétition longs métrages avec
Vent de terre, de Vincenzo Marra (Italie, 2004, 1 h 22 mn). En présence du réalisateur.

 Dimanche 23 octobre : un dimanche avec Vittorio De Seta

Vittorio De Seta est l'un des cinéastes les plus atypiques du cinéma italien. D'une famille noble, il se lance dans le cinéma pratiquement en autodidacte au début des années cinquante avec une remarquable série de courts métrages sur la Sicile et la Sardaigne qui fait aujourd'hui figure de monument du cinéma documentaire. Passant à la fiction, il signe ensuite trois longs métrages confirmant l'originalité de son approche du cinéma. Enfin, dans les années 70 il se tourne vers la télévision. C'est donc une œuvre courte mais extrêmement riche qui est proposée à Montpellier, en présence du réalisateur qui achève en ce moment, à 82 ans, une fiction entièrement réalisée en numérique...

14 h 00 Corum - Pasteur
Bandits à Orgosolo, de Vittorio De Seta (Italie, 1961, 1 h 38 mn)

16 h 00 Corum - Pasteur
Les 10 documentaires : Iles de feu (1954) Le Temps de l'espadon (1954), Pâques en Sicile (1954), Parabole d'or (1955), Paysans de la mer (1955), Soufrière (1955), Bateaux de pêche (1957), Bergers d'Orgosolo (1958), Un jour en Barbagie (1958), Les Oubliés, (1959).

18 h 00 Corum - Salle Joffre 1
Rencontre avec le réalisateur, ouverte au public.

21 h 00 Centre Rabelais
L'Invitée, de Vittorio De Seta (France/Italie, 1969, 1 h 55 mn).

 Dimanche 23 octobre : Victoria Abril en concert + film

20 h 30 Corum - Opéra Berlioz

Concert Victoria Abril chante la bossa nova. "Je me suis sentie comme chez moi parce que la musique brésilienne est dans ma mémoire. Elle fait partie de ma petite adolescence et elle m'accompagne depuis mes premiers pas dans le parc du Retiro, depuis mes premiers amours. Dans les années 70, c'était ce que l'on voulait chanter, c’était ma bande sonore." (V. Abril.)

suivi de la projection de la comédie de Jeanne Labrune, en présence de la réalisatrice :

Cause toujours ! (France - 2004 - 1 h 27 mn), avec Victoria Abril, Jean-Pierre Darroussin, Sylvie Testud.
Jacinthe est affolée : des mites virevoltent par centaines dans sa cuisine. Elle ne sait plus comment s'en débarrasser. Bruno, son mari, est plus exaspéré par la réaction de sa femme que par les mites. Léa, une amie du couple, vient leur proposer de passer le week-end à la campagne. Jacinthe ira seule. Judith, une autre amie est conviée. Mais Léa change ses plans à la dernière minute : subjuguée par un muet qu'elle a croisé au café, elle plaque tout, bien décidée à le suivre...

Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr