Cliquez pour aller sur cinemed.tm.fr

  Lettre 42 / Newsletter 42 - du / dated: 19 septembre / September 2005  

Presse seulement - Press Only

Communiqué de presse n° 2 - 19 septembre 2005



 Montpellier capitale du cinéma méditerranéen du 21 au 30 octobre (see English text below)

Pour la 27e année consécutive Montpellier sera pendant dix jours la capitale de la Méditerranée en accueillant les meilleures productions de ces dix-huit derniers mois réalisées du Portugal au Moyen-Orient et jusqu’aux rives de la mer Noire.
La sélection officielle comprendra plus de 130 films inédits (environ 40 longs métrages, 50 courts métrages, 20 documentaires et 20 productions expérimentales film ou vidéo) et plus de 85 000 euros de prix et aides récompenseront les films distingués dans les compétitions longs métrages, courts métrages, documentaires et dans la Bourse d’aide au développement.

Liste détaillée des films (compétitions) et projets de films (bourse d’aide au développement) sélectionnés pour les 27e Fetsival : sur le site cinemed.tm.fr à partir du 5 octobre.

 Ouverture du festival avec "El Calentito" de Chus Gutiérrez (see English text below)

Chus Gutiérrez
Vendredi 21 octobre à 20 h 30, ouverture du Festival de Montpellier à l’Opéra Berlioz avec "El Calentito", le dernier film de Chus Gutiérrez, en présence de la réalisatrice.

Le film : La Movida madrilène comme expression collective d’un peuple libéré du franquisme a eu dans le cinéma espagnol qui nous est cher un représentant de poids, Pedro Almodovar, mais qui n’est pas le seul sur ce terrain où l’histoire récente de l’Espagne se fond avec une certaine nostalgie. Energique en diable, le nouveau film de Chus Gutiérrez met en scène une héroïne qui cherche sa liberté en intégrant un groupe de rock au féminin, Las Sioux, qui se produit dans un des clubs les plus populaires, El Calentito. Mais ses grands débuts sur scène sont programmés pour la nuit du 23 février 1981, nuit historique de la tentative de coup d’Etat… Rock’n’roll et politique, un film qui arrache…

La réalisatrice : Chuz Gutiérrez à l’ouverture, c’est lancer de façon particulièrement spectaculaire la section "femmes à la caméra" qui nous permettra d’avancer l’hypothèse d’un renouveau du cinéma ibérique par les femmes réalisatrices. Quadragénaire ayant débuté très jeune par la vidéo, elle a tourné son premier long à New York (Sublet, 1989) et viendront ensuite Sexo Oral (94), Alma Gitana (95), Insomnio (97) et Poniente (2002).

Chus Gutiérrez sera également présente à Montpellier au titre de la rétrospective "Espagne : femmes à la caméra".

 Cinecittà-Hollywood : Maciste contre Superman ! (see English text below)

Le cinéma italien aurait-il été l'un des inspirateurs d'Hollywood ? On sait que Cabiria de Giovanni Pastrone (1914), « constitue l'un des jalons de la première époque du cinéma » et que cette œuvre a ouvert la voie à Griffith (Naissance d'une nation, 1915 ; Intolérance, 1916) et au cinéma américain. Depuis, un incessant va-et-vient entre Cinecittà et Hollywood a engendré des œuvres qui ont marqué l'histoire du cinéma. De l'implantation des Italiens aux Etats-Unis à l'arrivée des productions américaines à Cinecittà, cette section soulignera la permanence d'une influence mutuelle de ces deux cultures à l'aide de nombreux chefs-d'œuvre, tous genres confondus.

Avec entre autres : Cabiria (G. Pastrone, 1914), Intolérance (D.W. Griffith, 1916), Une nuit à l’opéra (Sam Wood, 1935), Ossessione (Luchino Visconti, 1942), Le Facteur sonne toujours deux fois (Tay Garnett, 1946), Quinze jours ailleurs (V. Minelli, 1962), Avanti ! (B. Wilder, 1972), Lucky Luciano (F. Rosi, 1973), Blow Out (B. De Palma, 1981), Macaroni (E. Scola, 1985), Good Morning Babylone (P. et V. Taviani, 1987), Gangs of New York (M. Scorsese, 2002), Le Livre de Jérémie (A. Argento, 2004).








 Vittorio De Seta, un maître du documentaire (see English text below)

Vittorio De Seta est l'un des cinéastes les plus atypiques du cinéma italien. D'une famille noble, il se lance dans le cinéma pratiquement en autodidacte au début des années cinquante avec une remarquable série de dix courts métrages sur la Sicile et la Sardaigne qui fait aujourd'hui figure de monument du cinéma documentaire. Passant à la fiction, il signe ensuite trois longs métrages confirmant l'originalité de son approche du cinéma. Enfin, dans les années soixante-dix il se tourne vers la télévision. C'est donc une œuvre courte mais extrêmement riche qui sera proposée à Montpellier, en présence du réalisateur qui achève en ce moment, à 82 ans, une fiction entièrement réalisée en numérique...
Films présentés : Documentaires : les dix courts métrages tournés de 1954 à 1959 (depuis Le Temps de l'espadon jusqu'à Les Oubliés), En Calabre (1993) ; Longs métrages : Bandits à Orgosolo (1961), Un homme à moitié (1966), L'Invitée (1969).


 Programme 2005 : un aperçu (see English text below)

Evénements 27e festival :
Concert Victoria Abril chante la bossa nova (Le Corum - Opéra Berlioz, dimanche 23 octobre)
Exposition : Ferrante Ferranti, « Lumières du Sud, éloge de l'ombre ».

Hommages et rétrospectives :
Espagne : femmes à la caméra, le renouveau du cinéma espagnol par les femmes
Italie : Cinecittà-Hollywood, ou comment le cinéma italien et Hollywood se sont mutuellement inspirés
Hommage à Vittorio De Seta, un maître du documentaire à redécouvrir
Une nuit en enfer : hommage à Lucio Fulci, poète du macabre italien
Filmer en Région : coup de projecteur sur les films tournés ou produits dans la région Languedoc-Roussillon
Cinéma d'animation : hommage à Christophe Héral, compositeur qui a signé les musiques d'une vingtaine de films d'animation depuis 1986
Expérimental : découverte d’Anri Sala (Albanie)
Arts numériques et cinéma : vers une narration interactive ? (25 oct.)
Performance-multiprojection de Cécile Ravel et Jean-Marc Manteau : Nomadisme des images et de sons (25 oct.)

Et aussi les arts du cirque, la Journée du scénario (26 oct.) et le cinéma des lycéens avec le stages classes L autour F. W. Murnau ainsi que l’atelier création vidéo.

Plus de précisions sur le programme 2005 : cliquer ICI.

Photos disponibles pour la presse : visitez la phototothèque presse

Accréditations presse : Formulaire téléchargeable (en cliquant ICI). Merci de le remplir et le renvoyer avec une photo au Festival à l’attention de Mme Gaby Pouget (Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier, 78 avenue du Pirée, 34000 Montpellier, France).

Programme détaillé (films, dates et heures des projections) à partir du 5 octobre dans la rubrique Programme du site cinemed.tm.fr


 Relations avec la presse (see English text below)

Cette année le Festival de Montpellier met à votre disposition deux interlocutrices :

Presse nationale : Dany de Seille
Tél. : +33 (0)1 72 61 70 96 - Portable 06 08 91 57 14 - Fax : +33 (0)1 47 90 50 92
dany.deseille@orange.fr

Presse internationale et régionale : Gaby Pouget
Tél : +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax : +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

Prochain communiuqé : 6 octobre, la sélection officielle.




 (English)
Montpellier, capital of the Mediterranean cinema: October 21-30

For its 27th edition, Montpellier will become during 10 days the capital of Mediterranean cinema, with the best productions of the past eighteen months directed from Portugal to the Middle-East up to the coasts of the Black Sea.
The official selection will be made up of over 120 unreleased films (about 30 feature films, 50 short films, 20 documentaries and 20 experimental films or videos) and over 85 000 euros worth of prizes and grants, rewarding the distinguished films in competition: features, shorts, documentaries and the Development Grant.

For details on the films in competition and film projects (Development Grant) selected by the festival, please refer to: cinemed.tm.fr starting October 5th.

-----

(English) Opening Night with "El Calentito" by Chus Gutiérrez

Friday October 21st at 8:30 pm, the Festival will open in the Opéra Berlioz with "El Calentito", Chus Gutiérrez's latest film, screened in her presence.

The film: In the Spanish cinema so dear to us, The Movida, which originated in Madrid as a collective expression of a people liberated from Franco's dictatorship, had a representative of influence, Pedro Almodovar. Yet he isn't the only one on a field where Spain's recent History blends with a certain nostalgia. With optimum energy, Chus Gutiérrez stages a character, who in a quest for her freedom, integrates a female rock band, Las Sioux, which performs in a popular night-club, El Calentito. But her debute on stage is programmed on the night of February 23, 1981, the historical night of the Coup d'état... Rock'n'roll and politics, a hit...

The director: Chus Gutiérrez for the Opening, is a spectacular way of setting the section "Women behind the camera" which enables us to bring forward the hypothesis of a renewal of Spanish cinema through the eyes of women. She started from a young age using video and directed her first feature film in New York (Sublet, 1989) and later Sexo Oral (1994), Alma Gitana (1995), Insomnia (1997) and Poniente (2002).

Chus Gutiérrez will also be present in Montpellier for the retrospective "Spain: Women behind the camera".

-----

(English) Cinecittà-Hollywood: Maciste vs. Superman!

Could Italian cinema have inspired Hollywood? We know that Giovanni Pastrone's Cabiria (1914) "is one of the landmarks of cinema's first era" and that this film opened the path for Griffith (The Birth of a Nation, 1915 ; Intolerance, 1916) and American filmmaking. Since then, a constant back-and-forth between Cinecittà and Hollywood gave birth to movies which marked the History of cinema. From the settlement of the Italians in the US, to the arrival of American productions in Cinecittà, this section highlights the constant mutual influence of these two cultures thanks to numerous master-pieces of all kinds.

With: Cabiria (G. Pastrone, 1914), Intolerance (D.W. Griffith, 1916), A Night at the Opera (Sam Wood, 1935), Ossessione (Luchino Visconti, 1942), The Postman Always Rings Twice (Tay Garnett, 1946), Two Weeks in Another Town (V. Minelli, 1962), Avanti ! (B. Wilder, 1972), Lucky Luciano (F. Rosi, 1973), Blow Out (B. De Palma, 1981), Macaroni (E. Scola, 1985), Good Morning Babylonia (P. et V. Taviani, 1987), Gangs of New York (M. Scorsese, 2002), The Heart is Deceitful Above All Things (A. Argento, 2004).

-----

(English) Vittorio De Seta, a master in documentary making

Vittorio De Seta is one of the most atypical filmmakers of Italian cinema. Born in a noble family, he begins filmmaking, self-teaching himself, at the beginning of the 50's with a remarkable series of 10 short films on Sicily and Sardinia concidered now as monuments of documentary filmmaking. Turning to fiction, he directs three feature films which confirm the originality of his approach on cinema. Finally, in the 1970's, he turns to television. It is therefore a short but extremely rich career which will be exposed in Montpellier, in the presence of the director who is currently finishing, at the age of 82, a fiction film entirely made in digital...

Films presented: Documentaries: the ten short films shot between 1954 and 1959 (from Lu tempu di li pisci spata, to I dimenticati), In Calabria (1993) ; Feature films: Banditi a Orgosolo (1961), Un uomo a metà (1966), L'invitata (1969).

-----

(English) Program 2005: preview

Events of the 27th edition:
Concert: Victoria Abril sings Bossa Nova (Le Corum - Opéra Berlioz, Sunday October 23
Exhibit: Ferante Ferranti, "Light of the South, praise of shadow"

Tributes and retrospectives:
Spain: Women behind the camera, the revival of Spanish cinema through women
Italy: Cinecittà-Hollywood, or how Italian cinema and Hollywood influenced one another
Tribute to Vittorio De Seta, a documentary master to be rediscovered
A Night in Hell: tribute to Lucio Fulci, the poet of Italian macabre
Regional Filmmaking: spotlight on films shot or produced in the Languedoc-Roussillon Region
Animation: tribute to Christophe Héral, composer who signed the music to over twenty animation films since 1986
Experimental: discovering Anri Sala (Albania)
Digital Art and cinema: towards an interactive narration? (oct.25)
Performance-multiscreening by Cécile Ravel and Jean-Marc Manteau: nomadism of picture and sound (oct.25)

And Arts of the Circus, the Day of the scenario (oct.26) and Cinema in High School with the Classes L workshop around F.W. Murnau and the video creation workshop.

For more information on the program : click HERE.

Pictures available for the press: visit the press photo gallery

Press accreditation: to download the form: click HERE. Thank you for filling it out and sending it with a picture to Mrs Gaby Pouget (Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier, 78 avenue du Pirée, 34000 Montpellier, France).

Detailled program (films, days, screening times) starting October 6, in the Program section of the website: cinemed.tm.fr

-----

(English) Press relations

This year the festival has two press representitives:

National press: Dany de Seille
Tel: +33 (0)1 72 61 70 96 - cell: 06 08 91 57 14 - Fax: +33 (0)1 47 90 50 92
dany.deseille@orange.fr

International and regional press: Gaby Poujet
Tel: +33 (0)4 99 13 73 70 - Fax: +33 (0)4 99 13 73 74
pouget@cinemed.tm.fr

Next press release: October 6, the official 2005 selection.



Ecrire au Festival

Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr