Lettre d'information 18 du 24 octobre 2004

26e Festival Cinéma Méditerranéen Montpellier
22-31 octobre 2004
www.cinemed.tm.fr
CONTACT PRESSE : Gaby Pouget, pouget@cinemed.tm.fr. Tél. 04 99 13 73 70.


Lundi 25 - Mardi 26 : les moments forts



 Lundi 25 octobre : Avant-première, projection unique

21 h 00 Centre Rabelais

Caterina va en ville, de Paolo Virzì (Italie, 2003, 1 h 42 mn). Avec Alice Teghil, Sergio Castellitto, Margherita Buy.
Caterina, jeune adolescente naïve, s'installe à Rome avec ses parents. Son père nourrit des ambitions littéraires mais est rapidement rejeté par la société romaine.

Paolo Virzì est aujourd’hui considéré comme le chef de file de la nouvelle génération de réalisateurs de comédies à l’italienne, sociales et populaires. Autour de la jeune Caterina, on retrouve Sergio Castellitto, récemment passé derrière la caméra, et Margherita Buy.

 Lundi 25 octobre : Soirée Orson Welles, projection unique

21 h 30 Corum - Opéra Berlioz

Don Quichotte, de Orson Welles (Espagne, 1957, 1 h 20 mn). Avec Francisco Reiguera, Akim Tamiroff, Orson Welles.
Don Quichotte entraîne son écuyer Sancho à la recherche des chimères qu'il veut offrir à son aimée Dulcinée. De nouveau dans l'Espagne des années soixante de notre siècle, la silhouette extravagante de l'hidalgo telle qu'elle avait été créée par Cervantès, accompagné à contrecœur par Sancho, parcourt le territoire espagnol sans but fixe, et sans victoire.

Présenté avec Le Marchand de Venise, de Orson Welles (Etats-Unis, 1969). Avec Charles Gray, Oja Kodar, Irina Maleeva, Orson Welles. Film inachevé. Neuf minutes conservées par la Cinémathèque française. Projection exceptionnelle.

 Lundi 25 octobre : Table ronde filmer en région

16 h 00 Corum - Espace Joffre 1

A l’occasion de la section « Filmer en Languedoc-Roussillon », le Festival propose une table ronde ouverte au public, en présence de réalisateurs et producteurs régionaux où seront présentés les différents aspects de la production régionale et les enjeux économiques.

9 films « Filmer en région », dates des projections.

 Mardi 26 octobre : Journée Arts numériques

L'Espace Culture Multimédia DiagoKawenga propose à tous les publics, amateurs, étudiants, artistes, cinéphiles, professionnels... de découvrir les arts numériques ainsi que leurs modes de création et de diffusion à travers une table ronde, des projections et une rencontre avec des artistes. Intervenants : Janique Laudouar (modératrice), chercheuse en TIC, auteur et pilote du projet numedia-edu (site d'éducation aux nouveaux médias et à la création numérique) ; un représentant du Dispositif pour la Création Artistique Multimédia (CNC) ; Isabel Martinez, conseillère cinéma-audiovisuel-multimédia DRAC Languedoc-Roussillon ; Gérald Elbaze, directeur de Médias Cité ; Bruno Samper, artiste et webdesigner, Panoplie production ; Nicolas Clauss, artiste multimédia ; Massimo Catalfo, artiste vidéaste ; Tony Houziaux, musicien, artiste multimédia.

Le Corum, salle Antigone - Mardi 26 octobre
10 h : Table ronde « Quelles initiatives pour la création numérique ? »
14 h : Projections interactives
16 h : Conférence « Images, espaces sonores et interactivité ».

Les projections interactives : Flyingpuppet, de Nicolas Clauss et Mémoires pour Venise, de Massimo Catalfo et Tony Houziaux, cliquez ICI.

Cette journée est accessible gratuitement à toute personne ou structure intéressée. Inscriptions par e-mail : eleonore@diagokawenga.com

 Mardi 26 octobre : Performance Servovalve, « Public anémie »

20 h 00 Corum - Salle Antigone

Servovalve, duo composé de Grégory Pignot et Alia Daval, oscille entre abstractions sonores, hallucinations infographiques, recherches aléatoires, expérimentations cyber-électroniques et design minimaliste. Cette véritable entité multimédia, que les aficionados de création mutante auront déjà repéré aux côtés de Von Magnet, LTNO, Wild Shore, Mimetic, Norscq, Atlas Project, Laurent Hô ou Osaka Bondage, est bien décidée à rompre les préjugés habituels de la musique électronique en proposant des spectacles iconoclastes et détonants. Servovalve propose désormais sa dernière création sonographique « Public anémie » : performance live de 45 à 60 minutes. Une approche ingénieuse où les images, le son et le mouvement se mêlent et s'articulent pour inviter le spectateur à une aventure audiovisuelle qui semble échapper à toute logique. Le Hasard n'a pourtant jamais été aussi bien organisé. Spectacle en collaboration avec Association Bande Annonce

 Mardi 26 octobre : Séance jeune cinéma algérien

La guerre civile et l'intégrisme nuisent gravement à la culture, la démonstration n'est hélas plus à faire… Le cinéma algérien qui avait entamé son effondrement progressif dès 1988 avec la fin du « tout-Etat » et le passage à l'économie de marché, est sorti totalement sinistré de ces dix « années noires ». Il existe pourtant une nouvelle génération qui n'a qu'une seule envie, une seule urgence : s'exprimer, créer, et communiquer à tout prix et par tous les moyens, même si c'est précisément ce qui manque le plus… Ce programme réunit cinq films courts de jeunes cinéastes algériens dont quatre (Aveux, Cessez-le-feu, Oranges, Rumeurs) réalisés dans le cadre de « l'Année de l'Algérie en France, Djazaïr 2003 », avec le soutien du CNC. Rien que des mots, de Faïza Guène, leur fait écho de ce bord-ci de la Méditerranée.

Programme jeune cinéma algérien, cliquez ICI.

 Mardi 26 octobre : Avant-première. Projection unique

21 h 00 Centre Rabelais

Seres queridos, de Teresa de Pelegri, Dominic Harari (Espagne/Portugal/Royaume-Uni/Argentine, 2004, 1 h 29 mn). Avec Norma Aleandro, Guillermo Toledo, Marián Aguilera.
Leni, une jeune femme juive, rend visite à sa famille composée notamment d’un frère extrêmement pratiquant, afin de leur présenter son fiancé palestinien.

Pour leur premier long métrage, Teresa de Pelegri et Dominic Harrari signent une comédie intelligente et optimiste qui explore les difficultés de la cohabitation en famille, entre amants, entre Juifs et Arabes.

 « Flash festival », le quotidien du festival

Du 23 au 31 octobre, le festival publie son quotidien en collaboration avec Midi Libre. Tiré à 2000 exemplaires, il est disponible chaque matin dès 9 h 45 au Corum et au Centre Rabelais. Point sur les moments forts de la journée, dernières informations concernant la programmation, tableau des horaires de toutes les séances, brèves, c’est le compagnon indispensable du festivalier. Il est également consultable en ligne sur le site du festival www.cinemed.tm.fr.

Flash festival n° 3, daté lundi 25 octobre, cliquez ICI pour la version web.

 
Si vous souhaitez ne plus recevoir de messages du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier,
merci de nous le signaler à : unsubscribe@cinemed.tm.fr
If you do not wish to receive messages from the Montpellier Mediterranean Film Festival anymore,
please send a request to: unsubscribe@cinemed.tm.fr
Ecrire au cinemed