retour

Lieux saints
Lieux saints - Jean-Marie Teno
- Documentaire

bottom_top_bar
 

France - 2009 - 1 h 10 mn - Réalisation : Jean-Marie Teno - Scénario : Michèle Solle, Jean-Marie Teno - Image : Crystel Fournier, Jean-Marie Teno - Montage : Christiane Badgley, Jean-Marie Teno - Musique : Smockey, The Alloy Orchestra - Son : Jean-Marie Teno - Interprétation : Nanema Boubacar, Jules César Bamouni, Abbo, Idrissa Ouédraogo -

Contact : Les Films du Raphia - 17, rue Paul-Doumer - 34140 Mèze - Tél : 06 28 34 46 04 - e-mail : jmteno34@gmail.com - web : raphia.fr

Corum - Salle Einstein Lundi 25 octobre 2010, 16 h 00
Musée Fabre (auditorium) Mercredi 27 octobre 2010, 14 h 00




À travers le portrait de deux hommes, Jules César l’artiste artisan, joueur et fabricant de djembe, et Bouba, petit entrepreneur d'un ciné-club, Lieux Saints pose la question de l’accès à la culture dans un quartier populaire de Ouagadougou et montre comment le refus de la misère culturelle est devenu un des moteurs de lutte contre la misère économique.

Ce film a bénéficié du soutien financier de la Région Languedoc-Roussillon en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).


 
 
Jean-Marie Teno

Jean-Marie Teno est né au Cameroun et arrive en France en 1978 pour y poursuivre des études universitaires en communication audiovisuelle. Il réalise son premier documentaire, Schubbah, en 1983. Rapidement, il ressent la nécessité de produire et de distribuer lui-même ses films et crée Les Films du Raphia. Depuis, il navigue entre documentaire et fiction avec notamment Afrique je te plumerai (1992), La Tête dans les nuages (1994), Clando (1996), Chef ! (1999), Vacances au pays (2000), Le Mariage d'Alex (2002), ainsi que la production (Si-Gueriki, la Reine-mère d’Idrissou Mora-Kpai, 2002) et la distribution (Le Passage du Milieu de Guy Deslauriers, 1999). Sa dernière réalisation, Le Malentendu colonial (sortie en salles courant 2005), montre comment l'activité missionnaire des églises européennes en Afrique tend à se confondre avec les intérêts politico-économiques des puissances coloniales.

 
bottom_bar