retour

L'Ecole de la vie
Ishure y'Ubuzima - Don-Fleury Ndimurukundo
- Documentaire

bottom_top_bar
 

France/Burundi - 2005 - 25 mn 56 s - Réalisation : Don-Fleury Ndimurukundo - Scénario : Don-Fleury Ndimurukundo - Image : Jean-Pierre Aimé Harerimana - Montage : Jean-Pierre Aimé Harerimana - Musique : Nicolas Simbananiye, Silas et Bernard - Son : Jean-Pierre Aimé Harerimana - Interprétation : Francine, Zorito, Christiane Haziyo, Delphine Kavyeyi, Pamela Kazekare, Nicolas Simbananiye, Silas et Bernard -



Contact : Don-Fleury Ndimurukundo - e-mail : don_ndim@yahoo.fr - web : www.adij.free.com




Après plus douze ans de guerre politico-ethnique, des jeunes de milieux sociaux différents témoignent de leur quotidien. Sans ressasser de douloureux souvenirs, nous avons voulu savoir comment ils appréhendaient leurs lendemains dans un pays nouvellement en paix. A chaque jeune sa façon de jouer son rôle dans la reconstruction du pays...


 
 
Don-Fleury Ndimurukundo

Né à Bujumbura en 1982, je viens en France en 1983 où je reste avec ma famille jusqu'en 1987. Je demeure au Burundi jusqu'au coup d'Etat du 21 octobre 1993 qui marqua le début d'une guerre ethnique de plus de douze ans qui fera plus de 300.000 victimes. En 1995 je quitte le Burundi pour m'installer chez des amis de la famille à Zürich où j'appris à parler l'allemand. Mon départ du pays à 13 ans a été motivé par les circonstances de la guerre qui atteignaient leur paroxysme. En 1996 après des vacances d'été je refusai d'y retourner n'ayant pas supporté la distance avec ma famille et mes amis d'enfance. Je repris alors mes études au Burundi de 1996 à 1998. En octobre 1998 je partais poursuivre mes études à Besançon où je passai le brevet et accédai à la Seconde au lycée Pasteur. Après des vacances d'été en 2000, ayant été choqué par les changements dus à la crise politique et financière du pays, je décidai d'arrêter les cours au milieu de l'année en janvier 2001, j'étais en Première ES. Fin janvier je me rendis en Hollande à Hoogeveen, malgré le refus des parents, où je vécus jusqu'en septembre de la même année. En octobre 2001 je repris mes cours au lycée St-Jean et j'obtins le baccalauréat ES en juillet 2003. En septembre 2003 je suis venu m'installer à Montpellier où je me suis inscrit en faculté de droit. En 2005 me vint l'idée de rendre hommage aux jeunes Burundais qui ont été meurtris par plus de douze ans de guerre politico-ethnique en réalisant un film documentaire sur le quotidien de ces jeunes en prenant en compte la différence du milieu social dans lequel ils évoluent. J'ai dû créer une association "L'Association pour la Dynamique et les Initiatives des Jeunes, ADIJ" en avril 2005 pour mener à bien ce projet. Aujourd'hui j'organise deux festivals culturels pour la paix et la réconciliation par les jeunes qui auront lieu au Burundi en juillet 2006 et à Montpellier en juin 2007, et des films documentaires qui retraceront les deux évenements.

 
bottom_bar

retour