Copies restaurées

retour

Il medico della mutua
Il medico della mutua - Luigi Zampa
- Fiction

bottom_top_bar
 

Italie - 1968 - 1 h 38 mn - Réalisation : Luigi Zampa - Production : Euro Film, Explorer Film - Scénario : Sergio Amidei, Alberto Sordi, Luigi Zampa, d'après un roman de Giuseppe D’Agata - Image : Ennio Guarnieri - Montage : Eraldo Da Roma - Musique : Piero Piccioni - Interprétation : Alberto Sordi, Bice Valori, Nanda Primavera, Claudio Gora, Franco Scandurra, Sara Franchetti, Ida Galli, Leopoldo Trieste, Pupella Maggio -

Contact : Tamasa Distribution - 63, rue de Ponthieu - 75008 Paris - Tél : 01 43 59 01 01 - Fax : 01 43 59 64 41 - e-mail : contact@tamasadistribution.com - web : www.tamasadiffusion.com

Corum - Salle Pasteur Samedi 28 octobre 2017, 16 h 00




Guido Terzilli est un jeune médecin, dépourvu de patients mais désireux de faire carrière. Après avoir travaillé dans un hôpital, il prend conscience de la concurrence féroce qui agite le milieu médical. Il devient astucieux et décide de séduire la femme d’un médecin de la « Mutua », sur le point de rendre l’âme, qui a, dans son portefeuille, au moins 2000 patients…


 
 
Luigi Zampa

Luigi Zampa né en 1905 à Rome, où il est décédé le 16 août 1991 est un réalisateur de cinéma et scénariste italien. Diplômé du Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome, Luigi Zampa débute sa carrière, comme scénariste pour Mario Soldati (Dora Nelson) et Mario Camerini (Centomila dollari). Il devient réalisateur en 1941 avec L'attore scomparso, son premier long métrage. Dans l'immédiat après-guerre, il participe au mouvement néoréaliste avec des films comme Vivre en paix et L'Honorable Angelina, qui manifestent une certaine originalité, dans la mesure où ils abordent des sujets graves sans se départir d'une teinte d'humour populaire. Dans cet esprit, et avec la collaboration scénaristique de l'écrivain Vitaliano Brancati, Zampa réalise encore Les Années difficiles (Anni difficili, 1948) et Anni facili (1953), dans lesquels il brosse un portrait sans complaisance de personnages politiquement opportunistes. Selon Jean Antoine Gili, « les premiers films de Zampa forment un ensemble cohérent sur la vie de l'Italie depuis les années du fascisme jusqu'aux premières années de l'après-guerre ». Le cinéma de Luigi Zampa, à ses débuts, a été parfois qualifié de néo-réalisme rose, en raison d'un mariage, somme toute heureux, entre des éléments mélodramatiques et des aspects de comédie de mœurs, colorée d'ironie grinçante. Parmi les réalisations marquantes de Zampa, signalons aussi, pour mémoire, le film Les Coupables, co-écrit avec Francesco Rosi, première interprétation courageuse des phénomènes sociologiques liés à l'activité de la camorra napolitaine.

 
bottom_bar