Documentaires compétition/Competition documentaries

retour

House in the Fields
Tigmi N Ipren - Tala Hadid
- Documentaire

bottom_top_bar
 

Maroc/Qatar - 2017 - 1 h 26 mn - Réalisation : Tala Hadid - Production : Tala Hadid, Larbi Idmansour, Umaru Embalo, Tommaso Cammarano - Image : Tala Hadid - Montage : Tala Hadid - Musique : Richard Horowitz - Son : Thomas Robert, Jean-Guy Veran -

Contact : Alpha Violet - 18 rue du Soleillet - 75020 Paris - Tél : 01 47 97 39 84 - e-mail : info@alphaviolet.com - web : www.alphaviolet.com

Corum - Salle Einstein Dimanche 22 octobre 2017, 18 h 00
Corum - Salle Einstein Mercredi 25 octobre 2017, 16 h 00




House in the Fields examine la vie d'une communauté rurale qui vit isolée dans la région sud-ouest du Haut Atlas au Maroc. L'histoire millénaire du peuple Amazigh a été pour la plupart, racontée, conservée et transmise par des conteurs sous une forme orale parmi les communautés pastorales parlant la langue Tamazight. Le film continue cette tradition de transmission, sous forme audiovisuelle, et présente le portrait d'un village et d'une communauté, resté inchangés depuis des centaines d'années en dépit de l'évolution rapide des réalités socio-politiques du pays en général. Le film suit la vie de certains villageois, et plus précisément deux sœurs adolescentes, l’aînée qui doit renoncer à l'école pour se préparer à son mariage, et l'autre qui rêve de devenir avocate. Premier film d'un triptyque au Maroc, qui commence dans les montagnes de l’Atlas, voyage à travers Casablanca et se termine au-delà des frontières.


 
 
Tala Hadid

Née à Londres en 1974, d'origine marocaine, Tala Hadid est scénariste, cinéaste et photographe. Elle a étudié les Beaux-Arts et la philosophie à l'Université de Brown (États-Unis) et a fait son premier film Poète sacré sur Pier Paolo Pasolini. Auteur de plusieurs courts métrages, elle a réalisé Tes Cheveux Noirs, Ihsan, sélectionné au Cinemed en 2005, qui a reçu un Oscar et remporté le prix du Meilleur court métrage du Panorama à Berlin. Son œuvre a été projetée au MoMA de New York, à L'Institut du Monde Arabe à Paris, à la Kunsthalle de Göteberg en Suède, à l'Institut Goethe, au Caire, au Musée du Comté de Los Angeles, à la Cinémathèque Française à Paris et à la Galerie Le photographe à Londres. En 2010/2011, elle a travaillé sur son projet à long terme Heterotopia, une série de photographies documentant la vie dans un bordel de New York. À l'automne 2013, la Commission d’Édition de photographies d'Art Stern a publié un volume d'une sélection de ses photographies. En 2014, elle a réalisé le film Itar el Layl, (Le Cadre étroit de minuit), présenté au Festival du film de Toronto et dans de nombreux festivals à travers le monde.

 
bottom_bar