Films Agustí Villaronga

retour

Prison de cristal
Tras el cristal - Agustí Villaronga
- Fiction

bottom_top_bar
 

Espagne - 1987 - 1 h 50 mn - Réalisation : Agustí Villaronga - Production : Teresa Enrich - Scénario : Agustí Villaronga - Montage : Raúl Román - Musique : Javer Navarrete - Son : Ricard Casals, Licio Marcos de Oliveira - Interprétation : Günter Meisner, David Sust, Marisa Paredes, Gisèle Echevarría, Imma Colomer -



Centre Rabelais Samedi 26 octobre 2013, 12 h 00




Un ancien nazi, spécialiste de l'extermination des enfants dans les camps de concentration, vit réfugié avec sa femme et sa fille en Espagne, dans une maison près de la mer. À la suite d'une chute, il doit vivre dans un poumon d'acier. Un enfant du village est son infirmier. Une relation sadomasochiste s'établit entre eux.


 
 
Agustí Villaronga

Né à Majorque, en 1953. Agustí Villaronga partage sa carrière d’acteur – Robin Hood nunca muere (1975), Souvenir (1994), El celo (1999), El habitante incierto (2004), Petit Indi (2009) – avec celle de réalisateur. Dès son premier long métrage, Tras el cristal (1985), il installe une atmosphère cinématographique trouble et obsédante. En 1989, il déconcerte le public et la critique lors du Festival de Cannes avec L’Enfant de la Lune (1988). Depuis les années 90 il a travaillé pour des commandes du Metropolitan Museum of Modern Art de New York (Al Andalus, 1992) ou encore de Massa d’Or Produccions, Tornasol Films et Arte (Le Passager clandestin, 1995). El mar (2000), est l’un de ses films les plus aboutis sur la post-guerre et les conséquences des violences de la guerre civile. Après Aro Tolbukhin : en la mente del asesino (2002) et Depués de la Iluvia (2006), il réalise Pain noir (2010) avec Sergi López et, en 2012, réalise Carta a Eva avec Ana Torent. Le 35e Cinemed lui a rendu hommage en sa présence.

 
bottom_bar