Films Marco Ferreri

retour

Dillinger est mort
Dillinger è morto - Marco Ferreri
- Fiction

bottom_top_bar
 

Italie - 1969 - 1 h 30 mn - Réalisation : Marco Ferreri - Scénario : Marco Ferreri, Sergio Bazzini - Image : Mario Vulpiani - Montage : Mirella Mercio - Musique : Teo Usuelli - Son : Carlo Diotavelli - Interprétation : Michel Piccoli, Anita Pallenberg, Gino Lavagetto, Annie Girardot -



Centre Rabelais Mardi 26 octobre 2010, 21 h 00




Rentrant de son travail, Glauco trouve sa femme couchée et malade. Il décide de se préparer à dîner. À la recherche d'ustensiles de cuisine, il trouve un revolver emballé dans un journal annonçant la mort du gangster Dillinger. Tout en cuisinant, il démonte l'arme et la nettoie. Peu à peu, une idée s'installe dans son esprit…


 
 
Marco Ferreri

Réalisateur italien né à Milan en 1928 et mort à Paris en 1997. Après avoir interrompu ses études universitaires, il devient représentant d'une maison de liqueurs pour laquelle il réalise des courts métrages publicitaires. En 1950, il produit avec Riccardo Ghione un éphémère journal filmé mensuel, Documento mensile, auquel collaborent Antonioni, Moravia, de Sica, Visconti… Après divers travaux (producteur exécutif, acteur de petits rôles), il part en Espagne où il tourne trois films : El Pisito, Los Chicos et El Cochecito (1960) qui lui donne une réputation internationale. De retour en Italie, il réalise en 1963 Le Lit conjugal qui lui vaut ses premiers démêlés avec la censure et le place définitivement au rang des cinéastes iconoclastes. Suivent Le Mari de la femme à barbe, Controsesso, Liza et La Grande bouffe qui fit scandale au Festival de Cannes en 1973.

 
bottom_bar