Films Grands films en Languedoc-Roussillon

retour

37°2 le matin
37°2 le matin - Jean-Jacques Beineix
- Fiction

bottom_top_bar
 

France - 1986 - 3 h 8 mn - Réalisation : Jean-Jacques Beineix - Production : Jean-Jacques Beineix, Claudie Ossard - Scénario : Jean-Jacques Beineix, Philippe Djian - Image : Jean-François Robin - Décor : Carlos Conti, Jacques Leguillon - Montage : Monique Prim, Marie-Aimée Debril - Musique : Gabriel Yared - Son : Pierre Befve - Interprétation : Jean-Hugues Anglade, Béatrice Dalle, Gérard Darmon, Consuelo De Haviland, Clémentine Célarié, Jacques Mathou, Vincent Lindon -



Corum - Opéra Berlioz Dimanche 24 octobre 2010, 17 h 00




Rien n'avait préparé Zorg à la venue de Betty dans sa vie. Et pourtant, dès le premier regard, Zorg et Betty s'aiment avec passion. Une passion qui les enflamme violemment, charnellement, totalement. Seulement, un beau soir, la jolie Betty découvre un tas de petits carnets noirs remplis d'écriture. Zorg, l'écrivain, est démasqué. Entraînés par la passion de Betty, qui veut faire publier les écrits de Zorg, les deux amants partent sur la route, à la recherche d'un bonheur plus fort, plus absolu, plus fou…


 
 
Jean-Jacques Beineix

Né en 1946 à Paris. Jean-Jacques Beineix débute comme assistant-réalisateur de Jean Becker sur la célèbre série télévisée Les saintes chéries (1964-1967) puis sur Le Cinéma de papa de Claude Berri en 1970. Il demeure assistant-réalisateur pendant une dizaine d'années, auprès de René Clément pour La Course du lièvre à travers les champs (1971) ou de Claude Zidi sur L'Animal par exemple en 1977. Cette même année il réalise son premier court métrage : Le Chien de M. Michel récompensé par le premier prix du Festival de Trouville. Son premier long métrage Diva réalisé en 1980 connaît un succès populaire couronné de quatre César en 1982. Son deuxième film La Lune dans le caniveau est sélectionné au festival de Cannes en 1983. En 1984, à la lecture du manuscrit de Philippe Djian, il décide de réaliser 37°2 le matin dont l'actrice principale est Béatrice Dalle, jusqu'alors inconnue. Le succès du film et son interprétation la propulsent au rang de star. Il choisit Isabelle Pasco pour incarner le rôle-titre de Roselyne et les Lions en 1989. En 1993, avec IP5 il offre à Yves Montand son ultime interprétation. En 2001, il adapte le polar psychanalytique de Jean-Pierre Gattégno, Mortel Transfert.

 
bottom_bar