retour

La classe ouvrière va au paradis
La classe operaia va in paradiso - Elio Petri
- Fiction

bottom_top_bar
 

Italie - 1971 - 2 h - Réalisation : Elio Petri - Production : Ugo Tucci - Scénario : Elio Petri, Ugo Pirro - Image : Luigi Kuveiller - Décor : Dante Ferretti - Montage : Ruggero Mastroianni - Musique : Ennio Morricone - Son : Mario Bramonti - Interprétation : Gian Maria Volonte, Mariangela Melato, Salvo Randone, Gino Pernice, Mietta Albertini, Luigi Diberti, Renata Zamengo -

Contact : Tamasa Distribution - 63, rue de Ponthieu - 75008 Paris - Tél : 01 43 59 01 01 - Fax : 01 43 59 64 41 - e-mail : contact@tamasadistribution.com - web : www.tamasadiffusion.com

Corum - Opéra Berlioz Dimanche 25 octobre 2009, 14 h 00




Ludovico Massa, surnommé Lulu, est ouvrier modèle dans une usine métallurgique : grâce à son extrême rapidité, son rendement est cité en exemple par son patron. Les autres travailleurs ne voient pas d'un bon œil ces cadences infernales. Bercé par les rêves de la société de consommation entre sa femme, son fils Arturo, sa voiture et sa télévision, Lulu réalise parfois la vanité de la vie qu'il s'impose. La perte d'un doigt dans un accident du travail provoque en lui une profonde remise en question. Il soutient alors la nécessité d'une grève illimitée…


 
 
Elio Petri

Né en 1923 à Rome dans une famille de la classe ouvrière. Son père travaillait dans le cuivre. Journaliste et critique dans des publications communistes (l'Unità, Città aperta), Petri quitte le parti en 1956. Entre 1953 et 1960, il est l'assistant et le coscénariste de Giuseppe de Santis, le réalisateur de Riz amer. Il réalise ensuite L'Assassin (1961), I giorni contati (1962), La Dixième victime (1965), À chacun son dû (1957), Un coin tranquille à la campagne (1969), Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (1970), La Classe ouvrière va au paradis (1971), La Propriété c'est plus le vol (1973), Todo modo (1976). Il est décédé en 1982.

 
bottom_bar