retour

Il était une fois en Amérique
Once Upon a Time in America - Sergio Leone
- Fiction

bottom_top_bar
 

États-Unis/Italie - 1984 - 3 h 49 mn - Réalisation : Sergio Leone - Production : Arnon Milchan - Scénario : Leonardo Benvenuti, Piero De Bernardi, Enrico Medioli, Franco Arcalli, Franco Ferrini, Sergio Leone d'après The Hoods de Harry Grey - Image : Tonino Delli Colli - Décor : Carlo Simi - Montage : Nino Baragli - Musique : Ennio Morricone - Son : Jean-Pierre Ruh - Interprétation : Robert De Niro, James Wood, Elisabeth McGovern, Treat Williams, Tuesday Weld, Burt Young, Joe Pesci, Danny Aiello, William Forsythe, James Hayden -

Contact : Carlotta Films - 9, passage de la Boule Blanche - 75012 Paris - Tél : 01 42 24 10 86 - e-mail : contact@carlottafilms.com - web : www.carlottavod.com

Corum - Opéra Berlioz Samedi 29 octobre 2011, 19 h 30




Répondant à une mystérieuse convocation, Noodles retrouve en 1968 les lieux de son enfance. Il se revoit adolescent en 1920, dans le Lower East Side, le quartier juif de New York. Il vit alors de petites rapines avec ses copains Cocky, Patsy et Dominic et éprouve une véritable fascination pour Deborah, la sœur de Fat Moe, un copain. Survient Max, un cinquième mousquetaire plus âgé et déterminé, qui prend en main le groupe. Au cours d'un règlement de comptes avec une autre bande, Noodles venge la mort de Cocky en tuant le chef rival, Bugsy. À sa sortie de prison, Noodles est accueilli par ses amis devenus prospères grâce à la prohibition…


 
 
Sergio Leone

Réalisateur italien né en 1929. Fils du metteur en scène Roberto Roberti, il débute dans le cinéma comme réalisateur de seconde équipe dans des coproductions hollywoodiennes comme Hélène de Troie. Il termine le tournage des Derniers jours de Pompéi remplaçant Mario Bonnard malade. Il signe en 1961 le péplum Le Colosse de Rhodes puis initie la "trilogie des dollars" en 1964 avec Pour une poignée de dollars suivi par Et pour quelques dollars de plus (1965) et Le Bon, la brute et le truand (1967). Son nom est depuis indissociablement lié à ce que l’on a appelé le "western spaghetti". Maniérisme esthétique et stylisation trouvent leur aboutissement dans Il était une fois dans l’Ouest (1968). Il était une fois... la révolution (1971), mal reçu par le public, précède dix années de silence. Leone signe son dernier film en 1984, Il était une fois en Amérique, grande fresque sur le New York des années vingt. Il est mort en 1989 à Rome.

 
bottom_bar