Films Hommage à Luis García Berlanga

retour

Plácido
Plácido - Luis García Berlanga
- Fiction

bottom_top_bar
 

Espagne - 1961 - 1 h 25 mn - Réalisation : Luis García Berlanga - Production : Alfredo Matas - Scénario : Luis G. Berlanga, Rafael Azcona, José Luis Colina, José Luis Font - Image : Francisco Sempere - Musique : Miguel Asin Arbó - Interprétation : Casto Sendra « Cassen », José Luis López Vásquez, Elvira Quintilla, Manuel Alexandre, Marri Carmen Yepes, Amelia de la To -



Corum - Opéra Berlioz Samedi 25 octobre 2014, 11 h 00
Corum - Opéra Berlioz Vendredi 31 octobre 2014, 19 h 00




Dans une petite cité de province, les femmes de la bonne société ont décidé de lancer une campagne de Noël intitulée : "Invitez un pauvre à votre table". Cela donne lieu à de nombreuses situations burlesques et au récit fait par Plácido des manipulations opérées par les organisateurs.
C'est la première collaboration de Berlanga avec Rafael Azcona et l'humour du rose va tourner au noir. À la fin du film, soir de Noël, on entend cette chanson "Sur cette terre, il n'y a pas de charité, il n'y en a jamais eu, il n'y en aura jamais !"


 
 
Luis García Berlanga

Né à Valence (Espagne) en 1921, Luis G. Berlanga est diplômé de l'Institut de cinéma de Madrid. Avec des cinéastes tels que Juan A. Bardem ou Carlos Saura, il participe à sortir le cinéma espagnol des limites imposées par le franquisme. Dès ses débuts, il confère à son cinéma une dose d'humour qui se retrouve dans ses œuvres ultérieures. Il écrit plusieurs scénarios qui, pour des raisons politiques ou morales, n'obtiennent pas d'autorisation de tournage. Sans nécessairement avoir d'activité politique identifiable, il se considère anarchiste, du moins dans la description de certains de ses personnages. Pendant dix ans, il enseigne le cinéma. Parmi ses films figurent entre autres Bienvenue M. Marshall (1952), Le Bourreau (1963), Grandeur nature (1973), La Carabine nationale (1977), Patrimoine national (1980), La vaquilla (1985), Moros y cristianos (1987), Todos a la cárcel (1993) et la télésérie Blasco Ibañez : la novela de su vida (1997).

 
bottom_bar