Logo Cinemed

retour

Salò ou les 120 Journées de Sodome
Salò o le 120 giornate di Sodoma - Pier Paolo Pasolini
- Fiction

bottom_top_bar
 

Italie - 1975 - 1 h 52 mn - Réalisation : Pier Paolo Pasolini - Production : Alberto Grimaldi - Scénario : Pier Paolo Pasolini, d'après le marquis de Sade - Image : Tonino Delli Colli - Décor : Dante Ferretti - Montage : Nino Baragli - Musique : Ennio Morricone - Son : Domenico Pasquadibisceglie - Interprétation : Paolo Bonacelli, Giorgio cataldi, Umberto Paolo Quintavalle, Aldo Valleti, Caterina Boratto, Hélène Surgère -

Contact : Carlotta Films - 9, passage de la Boule-Blanche - 75012 Paris - Tél : 01 42 24 10 86 / 01 42 24 11 77 - Fax : 01 42 24 16 78 - e-mail : ines@carlottafilms.com - web : www.carlottavod.com

Corum - Opéra Berlioz Jeudi 31 octobre 2013, 21 h 00




Quatre hommes accompagnés de soldats fascistes sillonnent la campagne de l'Italie du nord. Ils sélectionnent, parmi les jeunes qui leur sont présentés, neuf jeunes gens et jeunes filles les mieux faits. Ils les réunissent dans une vaste demeure où ils seront, oubliés de tous, les esclaves de leurs désirs. Première vraie adaptation du marquis de Sade au cinéma, il s'agit d'une adaptation libre réussissant le difficile passage du mot à l'image par un dosage très efficace du dit, du montré et du suggéré. L'univers de Sade devient chez Pasolini un cri de rage, un plongeon horrifié et impuissant dans les profondeurs de l'exploitation de l'homme par l'homme, mais qui laisse aussi, par de brèves illuminations, l'idée d'une issue, d'un espoir.

Interdit aux moins de 16 ans.


 
 
Pier Paolo Pasolini

Écrivain, critique, poète, scénariste, acteur et réalisateur né à Bologne en 1922, mort assassiné à Ostie en 1975. Il montre dès ses premiers films (Una vita violenta, Mamma Roma) un goût pour le prolétariat urbain vu dans une perspective mêlant christianisme et marxisme. Après une enquête sur la sexualité (Comizi d’amore), il propose une nouvelle interprétation des textes saints dans L’Évangile selon Matthieu. Suivent des films déroutants (Œdipe roi, Médée, Des oiseaux petits et gros, Porcherie). La dernière partie de son œuvre est marquée par l’adaptation d’œuvres érotiques : Le Décaméron, Les Milles et Une Nuits, Les Contes de Canterbury. Salò ou les 120 jours de Sodome, illustration dure et noire de l’univers de Sade est son dernier film.

 
bottom_bar