Films Une nuit en enfer

retour

Mes chers voisins (Interdiction - 12 ans)
La comunidad - Álex de la Iglesia
- Fiction

bottom_top_bar
 

Espagne - 2000 - 1 h 45 mn - Réalisation : Álex de la Iglesia - Production : Andres Vicente Gomez, Marco Gomez - Scénario : Jorge Guerricaechevarria, Álex de la Iglesia - Image : Kiko de la Rica - Décor : José Luis Arrizabalaga, Arturo Garcia Otaduy - Montage : Alejandro Lazaro - Musique : Roque Baños, José Padilla - Interprétation : Carmen Maura, Eduardo Antuna, Maria Asquerino, Jesús Bonilla, Marta Fernandez Muro -



Centre Rabelais Vendredi 30 octobre 2009, 20 h 00




Julia, la quarantaine, travaille provisoirement pour une agence immobilière. Après avoir trouvé une somme de trois cents millions de pesetas dissimulée dans le splendide appartement d'un locataire décédé, une seule alternative s'offre à elle : se confronter à la colère d'une communauté de voisins très particulière, dirigée par un administrateur sans scrupules et prête à user de tous les stratagèmes pour arriver à ses fins.


 
 
Álex de la Iglesia

Né en 1965 à Bilbao. Diplômé de philosophie, il a écrit, dessiné et publié des bandes dessinés dans différents quotidiens, revues et fanzines. Après le court métrage Mirindas Asesinas (1990), son premier long métrage Accion mutante est produit par Pedro Almodovar et découvert en France au Festival du film fantastique d'Avoriaz. Le jour de la bête honoré de six Goya (les Césars espagnols) fait un carton sur le marché espagnol. Image d'un grand impact visuel et humour noir caractérisent son cinéma. Après la sortie de Perdita Durango, une superproduction tournée aux Etats-Unis, il prépare un autre projet ambitieux intitulé El regreso de Fu-Manchu pour 1999. En 2009, il succède à Ángeles González-Sinde, qui est nommée ministre de la culture, à la présidence de l'Académie du Cinéma Espagnol, l'instance qui délivre les Prix Goya, équivalents des Césars français. En 2011, il quitte cette fonction de façon fracassante pour protester contre la récente loi Sinde, version atténuée de l'Hadopi française, et consacre son discours de clôture de la Cérémonie des Goya, le 14 février, à une défense d'Internet dans l'économie culturelle. En 2013, il sort Les Sorcières de Zugarramurdi un long-métrage tourné entre la France et l'Espagne avec Hugo Silva, Mario Casas et Macarena Gomez. En 2014, il produit Musaranas un film noir sur l'agoraphobie.

 
bottom_bar