Films Une nuit en enfer

retour

Le Jour de la bête (Interdiction - 12 ans)
El día de la bestia - Álex de la Iglesia
- Fiction

bottom_top_bar
 

Espagne/Italie - 1995 - 1 h 43 mn - Réalisation : Álex de la Iglesia - Scénario : Jorge Guerricaechevarría, Álex de la Iglesia - Image : Flavio Martínez Labiano - Montage : Teresa Font - Musique : Battista Lena - Interprétation : Álex Angulo, Armando De Razza, Santiago Segura, Terele Pávez -



Centre Rabelais Vendredi 30 octobre 2009, 20 h 00




Le prêtre Angel Berriartua vient de parvenir à décrypter l'Apocalypse selon saint Jean : l'Antéchrist va naître dans deux jours, lors de la nuit de Noël à Madrid. Il débarque donc dans la capitale décidé à faire le mal, seul moyen pour approcher Satan et pouvoir le contrer. Sa quête le conduit à rencontrer de curieux personnages...


 
 
Álex de la Iglesia

Né en 1965 à Bilbao. Diplômé de philosophie, il a écrit, dessiné et publié des bandes dessinés dans différents quotidiens, revues et fanzines. Après le court métrage Mirindas Asesinas (1990), son premier long métrage Accion mutante est produit par Pedro Almodovar et découvert en France au Festival du film fantastique d'Avoriaz. Le jour de la bête honoré de six Goya (les Césars espagnols) fait un carton sur le marché espagnol. Image d'un grand impact visuel et humour noir caractérisent son cinéma. Après la sortie de Perdita Durango, une superproduction tournée aux Etats-Unis, il prépare un autre projet ambitieux intitulé El regreso de Fu-Manchu pour 1999. En 2009, il succède à Ángeles González-Sinde, qui est nommée ministre de la culture, à la présidence de l'Académie du Cinéma Espagnol, l'instance qui délivre les Prix Goya, équivalents des Césars français. En 2011, il quitte cette fonction de façon fracassante pour protester contre la récente loi Sinde, version atténuée de l'Hadopi française, et consacre son discours de clôture de la Cérémonie des Goya, le 14 février, à une défense d'Internet dans l'économie culturelle. En 2013, il sort Les Sorcières de Zugarramurdi un long-métrage tourné entre la France et l'Espagne avec Hugo Silva, Mario Casas et Macarena Gomez. En 2014, il produit Musaranas un film noir sur l'agoraphobie.

 
bottom_bar