retour

Le Caire raconté par Youssef Chahine
Al-qahira menauwwara bi Ahlaha - Youssef Chahine
- Fiction

bottom_top_bar
 

Égypte/France - 1991 - 23 mn - Réalisation : Youssef Chahine - Scénario : Youssef Chahine - Image : Tarek Telmessami, Samir Bahsan - Montage : Rachida Abdel Salam -



Corum - Opéra Berlioz Vendredi 1 novembre 2013, 18 h 30




"J'aime Le Caire. Si profondément que, quand on me pose la question "comment ?", je me trouve cherchant les mots. Les moments les plus doux de mon existence, les vers les plus beaux que j'ai connus… Mais moi… C'est les gens que j'aime, pas les pierres. J'aime leur bonté, leur humeur… Autrement, comment pourrais-je aimer 22 millions de personnes en même temps ? J'aime ceux qui aiment vivre sans déranger l'autre en vivant à six coincés dans quatre mètre carrés. On apprend à attendre l'autre. À le comprendre. Surtout à l'aimer…" (Y. Chahine.)


 
 
Youssef Chahine

Né en 1926 à Alexandrie, Youssef Chahine se rend aux États-Unis pour étudier le cinéma et l'interprétation à la Pasadena Play House. Deux ans après son retour au Caire, il fait ses débuts de réalisateur avec Papa Amine (1950). Dès ses premiers films, il introduit dans les mélodrames et les comédies musicales des éléments psychologiques, réalistes et sociaux. Sa carrière est ensuite marquée par de nombreux chefs-d'œuvre (Gare centrale, 1958 ; La Terre, 1969 ; Le Moineau, 1973 ; Alexandrie, pourquoi ?, 1978 ; Le Sixième jour, 1986 ; Le Destin, 1997). Alexandrie… New York (2003) a été présenté à Un Certain Regard au festival de Cannes en 2004. Le Festival de Montpellier lui a rendu un hommage en 1982 et 1983. Il meurt le 27 juillet 2008 au Caire.

 
bottom_bar